Go to Contents Go to Navigation

Séoul affirme qu'une visite du leader nord-coréen cette année est encore possible

Actualités 19.11.2018 à 14h26

SEOUL, 19 nov. (Yonhap) -- Il est encore possible que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un vienne cette année au Sud, malgré le retard des pourparlers de dénucléarisation entre Washington et Pyongyang, a déclaré aujourd'hui le ministère de l'Unification.

«Nous allons nous préparer pour que les accords convenus entre le Sud et le Nord, y compris la visite de Kim au Sud, se déroulent sans encombre d'ici la fin de l'année», a déclaré Baik Tae-hyun, le porte-parole du ministère, lors d'un point de presse régulier.

Lors du sommet tenu à Pyongyang en septembre, Kim a promis de venir en Corée du Sud «à une date rapprochée». Le président sud-coréen, Moon Jae-in, a annoncé plus tard que son projet de voyage pourrait se concrétiser cette année si tout se déroulait sans encombre.

Les négociations de dénucléarisation actuellement au point mort entre les Etats-Unis et la Corée du Nord laissent toutefois penser que la première visite de Kim au Sud pourrait être retardée, ainsi que d'importants projets de coopération que les deux Corées ont décidé de lancer avant la fin de l'année.

Washington et Pyongyang s'efforcent actuellement de réorganiser leurs pourparlers de haut niveau récemment annulés afin de discuter de la question nucléaire et des préparatifs de leur éventuel deuxième sommet.

Le porte-parole a indiqué qu'il savait que des consultations étaient en cours entre les Etats-Unis et la Corée du Nord afin de déterminer le calendrier de leurs pourparlers de haut niveau, mais a refusé de commenter davantage, affirmant que c'est un problème qui doit être réglé par ces pays.

Il a néanmoins exprimé l'espoir que les progrès des négociations sur la dénucléarisation puissent contribuer à accélérer le processus de paix dans la péninsule coréenne.

Séoul affirme qu'une visite du leader nord-coréen cette année est encore possible - 1

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page