Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Sud est bien préparée pour faire face à la normalisation monétaire aux Etats-Unis

Actualités 20.11.2018 à 20h32

SEOUL, 20 nov. (Yonhap) -- L'économie sud-coréenne est bien préparée pour faire face aux retombées de la normalisation monétaire en cours aux Etats-Unis grâce à son système financier stable et une croissance solide, a déclaré ce mardi Agustin Carstens, directeur général de la Banque des règlements internationaux (BRI).

La banque centrale américaine a annoncé plus tôt son plan de normalisation de la politique monétaire, relevant graduellement son taux directeur à 2%-2,25%, qui était auparavant presque nul. Le taux devrait être relevé d'un quart de point de pourcentage en décembre.

À l'heure de la hausse des taux d'intérêt, plusieurs économies émergentes ont ressenti une certaine fébrilité, alors que les investisseurs étrangers retirent leur argent de certains pays.

Carstens a dit que la Corée du sud est assez forte et suffisamment préparée pour surmonter l'«inévitable» changement de politique monétaire amorcé par la réserve fédérale des Etats-Unis.

Agustin Carstens, directeur général de la Banque des règlements internationaux, en conférence de presse à Séoul ce mardi 20 novembre 2018.

«Des pays qui ont été bénéficiaires de capitaux étrangers, la Corée du Sud est l'un des plus forts», a estimé Cartens, qui a pris la direction de la BRI en décembre l'année dernière, lors d'une réunion de presse à Séoul. «La Corée du Sud a une position macroéconomique très forte.»

Cartens a mentionné l'inflation bien contrôlée de la Corée du Sud, son système financier stable et ses réserves étrangères suffisantes pour amortir l'impact du resserrement monétaire aux Etats-Unis.

«Même si une volatilité à court terme reste possible, je suis très confiant que la Corée du Sud sera en mesure de gérer ce processus de politique monétaire avec succès», a déclaré l'ancien chef de la Banque centrale du Mexique.

Un taux d'intérêt plus élevé aux Etats-Unis influera également sur la Banque de Corée (BOK), qui maintient son taux directeur à 1,5% depuis novembre dernier.

Si la Fed américaine augmente son taux directeur le mois prochain comme prévu, l'écart de taux Corée-Etats-Unis atteindra jusqu'à 1 point de pourcentage.

Un écart de taux grandissant pourrait déclencher une sortie des investissements étrangers de la Corée du Sud, où les étrangers détiennent plus de 30% des actions du marché.

Le BOK tiendra une réunion pour fixer le taux le 30 novembre.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page