Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Le Sud-Coréen Kim Jong-yang élu à la tête d'Interpol

Actualités 21.11.2018 à 17h11
Nouveau président d'Interpol Kim Jong-yang

SEOUL, 21 nov. (Yonhap) -- Le Sud-Coréen Kim Jong-yang a été élu ce mercredi à la présidence de l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) en battant son concurrent russe Alexander Prokopchuk, a fait savoir le ministère des Affaires étrangères et l'Agence nationale de la police coréenne (KNPA).

Lors de la 87e assemblée générale annuelle qui s'est tenue à Dubaï, aux Emirats arabes unis (EAU), Kim a été choisi comme nouveau président de la police mondiale dont le siège se trouve à Lyon, en France. L'ancien chef de l'Agence de la police du Gyeonggi devient ainsi le premier Sud-Coréen à diriger cette organisation internationale.

Après avoir été nommé vice-président du comité exécutif d'Interpol en 2015, Kim assurait la présidence par intérim depuis le mois dernier suite à la démission subite de l'ancien patron, le Chinois Meng Hongwei.

Etant élu pour remplacer son prédécesseur, le mandat de Kim se terminera en novembre 2020 alors que la durée des mandats des présidents d'Interpol est normalement de quatre ans.

«L'élection d'un Sud-Coréen à la présidence d'Interpol, l'une des plus grandes organisations internationales au monde, constitue un exploit national», a estimé un responsable de la police. «Nous nous attendons à ce que cette nomination contribue à élever à un nouveau niveau le statut et le rôle de la Corée du Sud au sein de la communauté internationale.»

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page