Go to Contents Go to Navigation

Des mesures pour aider les petits chantiers navals en difficulté

Actualités 22.11.2018 à 11h00

SEOUL, 22 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud a annoncé aujourd'hui un ensemble de mesures visant à aider les constructeurs de navires de petite et moyenne taille en difficulté à faire face aux difficultés résultant d'une pénurie de nouvelles commandes.

Le secteur local de la construction navale, jadis considéré comme l'épine dorsale de la croissance économique et de la création d'emplois dans le pays, a été ébranlé par des pertes croissantes causées par la crise du secteur et l'augmentation des coûts.

Récemment, les trois principaux chantiers navals sud-coréens, Hyundai Heavy Industries Co., Samsung Heavy Industries Co. et Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering Co., ont bénéficié d'une hausse de nouvelles commandes, mais les plus petits acteurs sont toujours en plein marasme.

Les mesures invitent le gouvernement et les entreprises privées à passer des commandes pour un total de 140 navires alimentés au gaz naturel liquéfié (GNL) d'ici 2025, dont deux l'année prochaine.

Les bateaux fonctionnant au GNL sont considérés comme une option écologique pour se conformer au renforcement de la réglementation, suscitant des attentes quant à un marché de niche pour les sociétés de petite envergure du secteur.

Le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie s'attend à ce que les commandes créent un nouveau marché d'une valeur d'environ 1.000 milliards de wons (890 millions de dollars) pour les chantiers navals de petite et moyenne taille. L'année dernière, 78 constructeurs de navires de moindre envergure en Corée du Sud ont réalisé des ventes combinées d'un peu plus de 600 milliards de wons.

Le gouvernement et le secteur privé prévoient d'investir 2.800 milliards de wons d'ici 2025 dans la construction d'infrastructures permettant l'exploitation de navires fonctionnant au GNL.

Dans le cadre de ces initiatives, Séoul fournira également aux constructeurs et aux fournisseurs à court d'argent 700 milliards de wons de nouveaux financements, ainsi que la reconduite de prêts arrivant à échéance et des garanties d'endettement, d'un montant de 1.000 milliards de wons par an.

En outre, le gouvernement insistera pour que la période de soutien spécial de l'Etat à l'emploi dans le secteur de la construction navale soit prolongée de six mois jusqu'en juin prochain.

Le ministère a déclaré que cet éventail de mesures pourrait aider les chantiers navals locaux à surmonter la crise actuelle et à occuper la première place du secteur mondial de la construction navale, qui se concentre désormais sur les navires écologiques et intelligents.

«Les constructeurs navals sud-coréens devraient remporter de nouvelles commandes d'une valeur de 12 millions de tonnes brutes compensées (TBC) cette année, un niveau proche de leur record de 2014», a déclaré le ministre de l'Industrie, Sung Yun-mo. «Une reprise à part entière devrait débuter au second semestre de l'année prochaine quand ils commenceront à travailler sur de nouvelles commandes.»

Apportant une lueur d'espoir pour le secteur de la construction navale locale, les constructeurs navals sud-coréens ont remporté la première place mondiale en termes de nouvelles commandes pour les 10 premiers mois de l'année, dépassant de loin les concurrents chinois, selon un rapport publié ce mois-ci.

Selon le rapport du Clarkson Research Institute, les chantiers navals locaux ont enregistré de nouvelles commandes pour un montant total combiné de 10,26 millions de TBC entre janvier et octobre, soit 45% du total des commandes totales s'élevant à 23,05 millions. Les firmes chinoises de construction navale viennent ensuite avec 7,1 millions de TBC sur la période citée, soit 31% du total.

Des mesures pour aider les petits chantiers navals en difficulté - 1

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page