Go to Contents Go to Navigation

Renault demande à POSCO de fournir de l'acier au Maroc

Actualités 22.11.2018 à 17h06
Usine sidérurgique de POSCO à Pohang, dans la province du Gyeongsang du Nord. © Photo d'archives Yonhap

SEOUL, 22 nov. (Yonhap) -- Le fabricant automobile français Renault SA a demandé au sidérurgiste sud-coréen POSCO d'entrer sur le marché marocain et de fournir de l'acier pour la fabrication automobile, a déclaré ce jeudi une personne qui connaît bien le sujet.

Renault a fait cette proposition au cinquième fabricant d'acier au monde au début de l'année dernière dans le cadre de sa stratégie visant à diversifier ses sources d'acier, a déclaré la personne sous couvert d'anonymat.

Renault dépend d'ArcelorMittal, le plus grand sidérurgiste au monde, pour la fourniture en acier.

POSCO a déclaré à Renault que les deux côtés reporteront leurs discussions sur ce sujet, en notant qu'il n'a pas le plan pour l'instant de pénétrer le marché marocain, a indiqué la source.

«POSCO pourrait utiliser le Maroc comme une porte d'entrée pour ses exportations de produits d'acier en Europe sans tarifs douaniers comme le Maroc a signé un accord de libre-échange avec l'Union européenne», a dit la personne.

Séparément, Maghreb Steel SA a demandé à POSCO l'année dernière d'investir dans le fabricant marocain de produits sidérurgiques plats et de fournir les technologies nécessaires.

Un porte-parole de POSCO a confirmé que Renault a fait cette demande et le sidérurgiste l'a examinée, mais a dit que POSCO n'a pas avancé, en citant les conditions du marché.

Le porte-parole, qui a également demandé l'anonymat, a dit ne pas être au courant de la demande de Maghreb Steel pour un investissement de POSCO.

Des responsables de Renault et Maghreb Steel n'ont pas été immédiatement disponibles pour des commentaires. En juillet, l'UE a déclaré qu'elle imposerait des droits de douane de 25% sur 23 catégories de produits sidérurgiques si les importations dépassent la moyenne de trois ans.

Les mesures de sauvegarde provisoires, qui peuvent rester en place pendant un maximum de 200 jours, servent à protéger l'industrie sidérurgique de l'UE contre les importations suite à l'imposition des droits de douane américains sur les importations d'acier et d'aluminium.

La Commission européenne projette de prendre une décision finale d'ici début 2019 au plus tard. Elle a indiqué que des mesures de sauvegarde définitives devraient être imposées si toutes les conditions sont remplies.

POSCO a refusé de donner des détails sur ses exportations d'acier vers l'UE.

Renault est le troisième plus grand client d'acier automobile de POSCO, selon la personne.

Renault Samsung Motors Corp. dont 79,9% des parts sont détenues par le fabricant français, utilise de l'acier de POSCO pour 99% de sa production automobile à son usine de Busan, dans le sud-est du pays.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page