Go to Contents Go to Navigation

Le président Moon prône l'importance du dialogue social

Actualités 22.11.2018 à 18h00

SEOUL, 22 nov. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a souligné ce jeudi l'importance du dialogue pour résoudre divers problèmes sociaux, promettant son entier soutien à tout consensus obtenu par un dialogue social.

«Pour relancer l'économie et réaliser une nation inclusive tout en abordant les questions de la polarisation et du chômage, les syndicats, la direction et le gouvernement doivent travailler ensemble», a déclaré le président lors de la réunion inaugurale du Conseil économique, social et de l'emploi (ESLC).

«Nous sommes tous les principaux acteurs de la réforme. Plutôt que de lutter pour réaliser nos propres objectifs, nous devons trouver des alternatives raisonnables par le dialogue, des concessions, un consensus et en se partageant le fardeau», a ajouté Moon, selon le bureau présidentiel.

Le nouveau conseil est un groupe consultatif présidentiel qui remplace la commission tripartite des syndicats, de la direction et du gouvernement. Contrairement à son prédécesseur, le nouveau conseil inclut des représentants des jeunes, des travailleuses, ainsi que des petites et moyennes entreprises.

Le président Moon Jae-in (au centre) lors de la réunion inaugurale du Conseil économique, social et de l'emploi ce jeudi 22 novembre 2018 à Séoul.

«L'ESLC représente vraiment un corps de dialogue social car il réunit les jeunes, les femmes, les petites et moyennes entreprises et les travailleurs indépendants, qui ont plutôt été négligés», a dit le président.

L'inauguration du nouveau conseil a toutefois été boycottée par la Confédération coréenne des syndicats, l'une des deux centrales syndicales du pays, qui a organisé une journée de débrayage la veille pour protester contre l'assouplissement envisagé de la nouvelle limite de 52 heures du temps de travail.

Moon a insisté que le dialogue social doit inclure tous les grands acteurs, en particulier les syndicats.

«Tout d'abord, nous devons dire clairement que les principaux acteurs du dialogue social sont les syndicats et la direction. Le gouvernement se concentrera de réduire les différends entre les syndicats et la direction en tant qu'arbitre impartial», a dit Moon.

«Par dessus tout, le caractère inclusif et la durabilité du dialogue social sont importants. Si (les différents acteurs) sont d'accord avec la nécessité d'un dialogue social, ils doivent chercher les moyens de résoudre les différends par le biais d'un dialogue au sein du système», a ajouté le président.

Le chef de l'Etat a dit qu'il s'assurera que tout consensus ou accord conclu par le conseil sera mis en œuvre. «Je vais utiliser tout mon pouvoir en tant que président pour faire en sorte que les accords conclus par le conseil soient contraignants et appliqués.»

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page