Go to Contents Go to Navigation

L'étude sur les chemins de fer intercoréens pourrait débuter dès ce mois-ci

Actualités 23.11.2018 à 17h56

SEOUL, 23 nov. (Yonhap) -- Les Corées pourraient débuter dès ce mois-ci leur étude sur les chemins de fer traversant la frontière, dans le but de les moderniser et, à terme, de les connecter, a déclaré ce vendredi le ministre de l'Unification Cho Myoung-gyon.

Au cours d'une audition parlementaire, le ministre a fait preuve d'optimisme concernant les efforts de Séoul pour que l'étude bénéficie d'une exemption aux sanctions onusiennes. L'étude est à l'arrêt depuis le mois d'août quand le Commandement des Nations unies (UNC) a bloqué le passage en Corée du Nord de matériaux nécessaires à l'étude, invoquant des problèmes procéduraux.

«Ce qu'il reste désormais à faire est de fixer avec la Corée du Nord le calendrier (de l'étude sur le terrain)», a déclaré Cho devant le comité parlementaire sur la coopération économique intercoréenne.

Le ministre a ajouté que le gouvernement américain ne s'oppose pas fondamentalement à une telle coopération intercoréenne.

La réponse de l'UNC aux travaux préparatoires de l'étude refléterait l'inconfort de Washington face au rythme rapide de la coopération transfrontalière, alors que Pyongyang n'a pas encore pris de mesures significatives en vue de sa dénucléarisation.

Interrogé sur la demande de Séoul d'obtenir des exemptions aux sanctions pour les projets de coopération intercoréens, le ministre a dit penser que les choses vont aller «dans une direction positive» et qu'une réponse à la demande viendra «tôt ou tard.»

Le projet visant à relier les voies ferroviaires coréennes le long des régions occidentale et orientale a été convenu par les dirigeants coréens en avril dans le but de parvenir à un développement économique équilibré et à une co-prospérité sur la péninsule.

Le ministre de l'Unification Cho Myoung-gyon au cours d'une sessiosn parlementaire ce vendredi 23 novembre 2018 à Séoul.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page