Go to Contents Go to Navigation

L'ONU accorde une exemption de sanctions pour l'étude intercoréenne sur les voies ferroviaires

Actualités 25.11.2018 à 10h20
L'ONU accorde une exemption de sanctions pour l'étude intercoréenne sur les voies ferroviaires - 1

NEW YORK / WASHINGTON, 23 nov. (Yonhap) -- Le Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) a accordé une exemption de sanctions afin de permettre aux deux Corées de mener une étude conjointe sur les voies ferroviaires traversant leur frontière, a annoncé ce vendredi une source diplomatique.

L'exemption a été approuvée par le comité des sanctions contre la Corée du Nord de l'ONU, permettant le déroulement de l'étude conjointe et une cérémonie de début des travaux avant la fin de cette année.

La Corée du Sud avait demandé une exemption pour la livraison de combustible et d'autres matériels pour mener une étude en Corée du Nord. Pyongyang est soumis à de lourdes sanctions onusiennes, qui limitent notamment ses importations de pétrole raffiné, en raison de son programme d'armement nucléaire et balistique.

La Corée du Sud a hâte de mener des projets intercoréens dans le cadre des efforts de dénucléarisation, tels que la reconnexion des voies routières et ferroviaires.

Les deux Corées sont convenues de commencer l'étude en octobre et d'organiser une cérémonie de début des travaux entre la fin novembre et début décembre, ce qui a été reporté en raison des sanctions.

«Notre gouvernement s'en tient au principe de respecter les sanctions et travaille étroitement avec la communauté internationale en réalisant les projets intercoréens», a dit un officiel du ministère des Affaires étrangères sous condition d'anonymat. «Les consultations de notre gouvernement avec le comité concernant l'étude sur les voies ferroviaires sont désormais finies».

Suite aux consultations avec des officiels des Etats-Unis cette semaine, Lee Do-hoon, l'émissaire spécial sud-coréen pour la question nucléaire, a dit que Washington a exprimé son «fort soutien» à l'étude, dont les questions «techniques» ne sont pas encore résolues.

En réponse à la décision de l'ONU, le porte-parole du département d'Etat a dit que «les Etats-Unis et la République de Corée se sont engagés à coordiner étroitement leur réponse commune à la Corée du Nord».

«Les Etats-Unis et leurs alliés partagent le même objectif, la dénucléarisation finale et complètement vérifiée de la Corée du Nord, comme convenu par le président Kim Jong-un», a ajouté le porte-parole dans un email à l'agence de presse Yonhap.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page