Go to Contents Go to Navigation

Les Etats-Unis ont cherché à organiser des discussions à haut niveau secrètes avec les Corées en 1979

Actualités 25.11.2018 à 11h30

SEOUL, 25 nov. (Yonhap) -- Les Etats-Unis ont cherché à organiser des discussions à haut niveau secrètes avec la Corée du Sud et la Corée du Nord en 1979, ont montré ce dimanche des documents diplomatiques déclassifiés.

L'administration du président américain Jimmy Carter avait choisi Jakarta comme lieu de la réunion trilatérale envisagée entre hauts responsables.

Jakarta est «particulièrement pratique pour les trois parties, puisque chacune possède une représentation officielle dans la capitale qui peut soutenir les délégations des discussions tripartites», selon le câble diplomatique.

Le gouvernement indonésien a joué à l'époque un rôle de messager entre les Etats-Unis et la Corée du Nord.

Carter a exprimé dans une lettre sa gratitude au président indonésien Suharto pour son soutien. «Votre geste diplomatique a rendu possible le début d'un processus qui ne peut que servir à réduire les tensions en Asie et à contribuer à la paix dans le monde», a dit le président américain dans le document daté de 1979 et publié par le professeur américain James F. Person.

Person, professeur en études coréennes à la Johns Hopkins School of Advanced International Studies, conduit un projet de recherche sur les documents diplomatiques américains traitant de la Corée.

Un autre document suggère que Carter aurait cherché à organiser une telle réunion tripartite dans les premiers mois de son mandat en 1977.

Son conseiller à la sécurité nationale Zbigniew Brzezinski a envoyé une note datée du 5 août 1977 au secrétaire d'Etat Cyrus Vance disant «le président a lu votre papier concernant d'éventuelles discussions trilatérales entre la Corée du Nord, la Corée du Sud et les Etats-Unis et a indiqué que vous devriez commencer à mettre en œuvre les mesures suggérées.»

Les Etats-Unis comptaient également inviter la Chine à une «conférence politique» à quatre, comme membre permanent ou en qualité d'observateur.

«Si les Chinois choisissent de ne pas participer, nous serions prêts à participer à des discussions trilatérales avec les Nord et Sud-Coréens sur des sujets d'intérêt mutuel, y compris le futur du Commandement des Nations unies et d'autres mesures pour réduire les tensions sur la péninsule», indique le message.

Les efforts du gouvernement américain n'ont toutefois pas abouti, ces derniers ayant été accueillis avec circonspection en Corée du Nord.

Lettre du président américain Jimmy Carter à son homologue indonésien Suharto datée de juin 1979.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page