Go to Contents Go to Navigation

L'AIEA se prépare à la tâche de vérification pour la dénucléarisation du Nord

Actualités 26.11.2018 à 17h22
Le vice-ministre adjoint des Affaires étrangères pour les affaires globales et multilatérales, Kang Jeong-sik (à gauche), et Massimo Aparo, le directeur général adjoint et chef du département des garanties de l'AIEA, posent pour une séance photos le lundi 26 novembre 2018 avant la septième réunion de haut niveau bilatérale, au siège du ministère à Séoul.

SEOUL, 26 nov. (Yonhap) -- L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) continue à se préparer à jouer un rôle «essentiel» dans le processus de dénucléarisation de la péninsule coréenne, encouragé par une série de réunions incluant Pyongyang, a déclaré ce lundi Massimo Aparo, le directeur général adjoint et chef du département des garanties de l'organisation.

«Concernant la question du nucléaire de la RDPC, […] nous intensifions nos efforts depuis l'année dernière pour annoncer la volonté de l'agence de jouer un rôle essentiel dans la vérification du programme nucléaire de la RDPC si l'accord politique est conclu entre les pays concernés», a dit Aparo lors d'une réunion régulière entre l'AIEA et le gouvernement sud-coréen. RDPC est le sigle du nom officiel de la Corée du Nord, République populaire démocratique de Corée.

Aparo a participé à la session à Séoul, qui a vu la participation de Kang Jeong-sik, le vice-ministre adjoint des Affaires étrangères pour les affaires globales et multilatérales, pour aborder la coopération bilatérale et les questions sur la Corée du Nord.

«La république de Corée est un partenaire très important de l'agence, non seulement dans les affaires de sauvegarde mais aussi dans tous les secteurs de notre travail en vue de l'utilisation pacifique de la technologie nucléaire», a dit le directeur général adjoint.

Kang a noté le timing des consultations de cette semaine en citant les trois sommets intercoréens et la rencontre inattendue entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un plus tôt cette année, ainsi que les négociations de suivi.

«A ce stade politique, les consultations politiques de haut niveau avec l'AIEA, qui est une organisation internationale spécialisée dans l'inspection et la vérification, ont une grande importance», a dit Kang.

Une grande attention est portée à la question de savoir si Pyongyang et Washington tiendront une réunion de haut niveau cette semaine pour préparer le deuxième sommet entre les dirigeants des Etats-Unis et de la Corée du Nord.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page