Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Le ssireum inscrit au patrimoine de l'Unesco grâce à une double candidature des Corées

Actualités 26.11.2018 à 17h33
(LEAD) Le ssireum inscrit au patrimoine de l'Unesco grâce à une double candidature des Corées - 1

SEOUL, 26 nov. (Yonhap) -- Le ssireum, une forme de lutte traditionnelle coréenne datant de la période des Trois Royaumes (Ier s. av. J.-C.-VIIe s. ap. J.-C.), a été inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), a fait savoir ce lundi l'Administration du patrimoine culturel coréen (CHA).

Cette décision a été prise lors de la 13e session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel qui se tient actuellement à Port-Louis, en république de Maurice.

Pour la première fois, les deux Corées avaient présenté une double candidature pour l'inscription au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. Les deux candidatures avaient été déposées séparément, «Ssireum, lutte traditionnelle en république de Corée» par le Sud et «Ssirum, lutte coréenne dans la République populaire démocratique de Corée» par le Nord, mais le comité international les avait fusionnées.

Le président Moon Jae-in et la directrice générale de l'Unesco Audrey Azoulay ont confirmé le mois dernier cette désignation commune du sport traditionnel lors d'une réunion à Paris. Azoulay s'est rendue plus tôt ce mois-ci en Corée du Nord pour discuter du sujet avec des officiels nord-coréens.

Cette inscription était attendue depuis le 29 octobre après qu'un groupe d'évaluation du comité a recommandé 29 éléments dont le sport traditionnel.

Le ssireum se joue dans un cercle couvert de sable. Les lutteurs portent une culotte qu'ils agrippent pour tenter de faire tomber l'adversaire. Ce sport se pratiquait lors des fêtes et festivals mais a perdu en popularité au fil du temps au profit des sports modernes.

Il s'agit du 20e patrimoine culturel immatériel sud-coréen à être reconnu par l'Unesco. Avant cela, la dernière inscription en date était la culture des femmes plongeuses de Jeju, les Haenyeo, en 2016. Il s'agit de la 3e inscription pour la Corée du Nord, après la chanson folklorique traditionnelle «Arirang» en 2014 et la tradition de la préparation du kimchi en 2015.

«Le ssireum est un jeu traditionnel grâce auquel le peuple peut exprimer son énergie collective emmagasinée durant les fêtes nationales», a déclaré l'administrateur de la CHA Chung Jae-suk. «Nous allons profiter de l'occasion de l'inscription conjointe pour poursuivre nos efforts visant à cimenter la valeur de ce sport en tant que patrimoine culturel immatériel.»

Ce sport, qui a une valeur culturelle importante, est profondément enraciné dans tous les aspects de la Corée et étroitement lié à l'identité culturelle coréenne et contribue à renforcer l'harmonie sociale et la cohésion, a indiqué l'Unesco.

(LEAD) Le ssireum inscrit au patrimoine de l'Unesco grâce à une double candidature des Corées - 2

lsr@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page