Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) La qualité de la vie est la chose la plus importante, affirme le ministre des Finances

Actualités 27.11.2018 à 15h34

INCHEON, 27 nov. (Yonhap) -- Le ministre de l'Economie et des Finances, Kim Dong-yeon, a déclaré ce mardi que la qualité de la vie est la chose la plus importante pour le peuple, en ajoutant que la Corée du Sud s'efforce de renforcer la création d'emplois et de réduire les inégalités entre les revenus.

«L'intérêt public croissant pour ces statistiques peut être attribuable au chômage et à la situation de répartition des revenus en Corée. Dans le passé, les gens généralement se focalisaient sur la croissance et les chiffres des exportations du pays», a dit Kim dans un discours lors du 6e Forum mondial de l'OCDE «Statistiques, connaissances et politiques» qui se déroule à Songdo, à l'ouest de Séoul, jusqu'à jeudi.

Le ministre a dit qu'il s'agissait d'une rupture par rapport au passé, quand le pays s'intéressait plus aux exportations et aux données liées à la croissance économique.

«C'est un signal fort montrant que la qualité de la vie et le bien-être du peuple sont hautement appréciés», a-t-il dit.

Une telle évolution est conforme aux efforts de l'OCDE pour renforcer le bien-être, a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Kim Dong-yeon, échange une poignée de main avec le secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Jose Angel Gurria, le mardi 27 novembre 2018 à Songdo Convensia à Incheon, lors du 6e Forum mondial de l'OCDE «Statistiques, connaissances et politiques».

Sous le thème «Le Futur du bien-être», le forum rassemble plus de 3.000 leaders, experts et activistes de 100 pays.

Jose Angel Gurria, le secrétaire général de l'OCDE, et d'autres personnalités telles que Jeffrey D. Sachs, professeur d'économie de l'université Columbia, et Joseph E. Stiglitz, de la même université, participent au forum de trois jours.

Les participants discuteront du bien-être du peuple et de la croissance inclusive en se focalisant sur les politiques et les actions collectives.

Ils échangeront également des points de vue sur les mesures et les actions nécessaires pour renforcer le bien-être, les nouveaux modes de gouvernance pouvant assurer la croissance inclusive et le bien-être durable dans les années à venir. Les experts devraient discuter des opportunités et des défis posés par la «transformation numérique».

Le ministre a dit que l'administration Moon Jae-in a initié un changement de paradigme avec les politiques économiques telles que la croissance inclusive et la croissance dirigée par l'innovation.

«Plus particulièrement, les politiques économiques inclusives comprennent l'augmentation des revenus des ménages, le développement du filet de sécurité sociale et l'investissement dans le capital humain. Et pour renforcer la qualité de la vie et le futur du bien-être, la croissance innovante est inévitable», a dit le ministre.

Lors d'une rencontre avec le chef de l'OCDE, Kim a souligné la nécessité d'une coordination des politiques dans un contexte de conflit commercial intensifié entre les Etats-Unis et la Chine et de hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis.

En réponse, Gurria a demandé la coopération de la Corée du Sud pour favoriser le libre-échange.

Les deux parties sont également convenues d'augmenter leurs contributions à la communauté internationale via la coopération, selon le ministère des Finances de Séoul.

Kim a parallèlement demandé le soutien et la coopération de l'OCDE pour l'établissement de la paix sur la péninsule coréenne.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page