Go to Contents Go to Navigation

Séoul inquiet des remarques «peu diplomatiques» d'un ministre japonais

Actualités 27.11.2018 à 17h36

SEOUL, 27 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud a dit regretter ce mardi les remarques du ministre japonais des Affaires étrangères sur les relations bilatérales.

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha a dit plus tôt envisager de se rendre au Japon, bien qu'aucune date n'ait été déterminée, dans un but de réconciliation.

Son homologue japonais Taro Kono a cependant déclaré lors d'une réunion avec des députés japonais qu'il n'est pas la peine que Kang vienne au Japon sans une réponse «convenable» aux demandes du gouvernement japonais, selon la NHK.

La cour suprême sud-coréenne a ordonné à la fin du mois dernier à un aciériste japonais d'indemniser quatre Coréens pour les avoir forcés à travailler en temps de guerre.

Séoul a également décidé de dissoudre une fondation financée par Tokyo d'aide aux femmes coréennes qui ont été forcées à se prostituer pour le compte de l'armée impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Japon a colonisé la Corée de 1910 à 1945.

Un haut responsable sud-coréen s'est inquiété des remarques de Kono sur l'éventuelle venue de Kang au Japon. «Si c'est vrai, je pense que c'est peu diplomatique et inapproprié en tant que ministre des Affaires étrangères en charge des relations diplomatiques», a déclaré la source aux journalistes, précisant que sa déclaration reflète la position officielle de Séoul sur la question.

Le responsable a ajouté que le gouvernement est très préoccupé par le fait que les dirigeants japonais continuent leur rhétorique provocante concernant la décision de justice sud-coréenne en ignorant le problème fondamental.

Il a dit que le gouvernement tente de confirmer que Kono a bien tenu ses propos par l'intermédiaire de l'ambassade de Corée du Sud à Tokyo.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page