Go to Contents Go to Navigation

Poursuite de la baisse du nombre de naissances en septembre

Actualités 28.11.2018 à 14h29
(Photo d'archives Yonhap)

SEJONG, 28 nov. (Yonhap) -- Le nombre de nouveau-nés en Corée du Sud a encore reculé en septembre, le dernier signe du faible taux de natalité chronique qui ronge la quatrième économie d'Asie depuis plus d'une décennie, ont montré ce mercredi des données de Statistique Corée (KOSTAT).

Environ 26.100 bébés sont nés en septembre, en baisse de 13,3% ou 4.000 par rapport aux 30.100 enfants nés au même mois de l'année dernière, selon les données.

Le taux marque la plus forte baisse pour un mois de septembre depuis que l'agence a commencé à compiler de telles données sur une base mensuelle, a observé KOSTAT.

Pour les neuf premiers mois de l'année, le nombre de nouveau-nés a diminué de 9,2% sur un an à 252.000, ont montré les chiffres officiels. Il a notamment chuté de 10,3% ou 9.200 sur un an pour se retrouver à 80.400 au troisième trimestre.

Le nombre de naissances mensuelles continue à afficher des baisses en glissement annuel depuis décembre 2015.

L'année dernière, le nombre de nouveau-nés a plongé au plus bas niveau, malgré les efforts tous azimuts pour s'attaquer à ce fléau national.

Sur l'ensemble de l'année dernière, un total de 357.700 bébés sont nés, en baisse de 11,9% ou 48.500 par rapport à l'année précédente.

Il s'agissait du plus faible nombre de nouveau-nés jamais enregistré depuis que KOSTAT a commencé à compiler de telles données en 1970.

Le taux de natalité brut, soit le nombre de bébés nés pour 1.000 personnes, est également tombé au niveau le plus bas de 7 l'année dernière, en recul par rapport à 7,9 l'année précédente.

De même, le taux de fécondité, ou le nombre de bébés qu'une femme est susceptible d'avoir durant sa vie, a baissé à 1,05 en 2017 après avoir été de 1,17 l'année précédente, marquant le plus bas niveau également, ont montré les données.

Avec un vieillissement rapide de la population, le faible taux de natalité réduit la main-d'œuvre disponible dans le pays et augmente les coûts de couverture sociale, facteurs susceptibles d'affecter gravement le potentiel de croissance de l'économie nationale.

Séoul a versé 80.000 milliards de wons (72 milliards de dollars) pour tenter d'inverser la courbe de la natalité durant les 10 dernières années, avec notamment des mesures incitatives financières pour encourager les Sud-Coréens à avoir plus d'enfants.

Par ailleurs, le nombre de décès s'est élevé à 22.900 en septembre, en hausse de 1,3% en rythme annuel.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page