Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) La Corée du Sud va tester un moteur de fusée spatiale

Science/Tech 28.11.2018 à 15h17

GOHEUNG, 28 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud testera aujourd'hui un moteur de fusée produit localement, ouvrant ainsi la voie au développement du premier lanceur spatial du pays.

L'essai du moteur de 75 tonnes sera effectué à l'aide d'une fusée à un étage lancé depuis le centre spatial de Naro à Goheung, dans la province du Jeolla du Sud, à 16h, a précisé le ministère de la Science et des TIC.

Il a déclaré avoir organisé une réunion d'experts plus tôt dans la journée pour décider de l'heure du lancement.

Le moteur de fusée, conçu et développé par l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI), sera utilisé sur le KSLV-2, un lanceur spatial coréen à trois étages en cours de développement.

«Il est significatif que la Corée du Sud ait construit un moteur d'une poussée de 75 tonnes, indiquant que le pays a franchi un seuil pour développer son propre véhicule spatial», a déclaré un responsable du KARI.

Le lancement d'essai avait été précédemment suspendu, des relevés anormaux ayant été détectés dans le système de pressurisation à propergol de la fusée.

Le ministère a déclaré que le test serait considéré comme réussi si la combustion du moteur est maintenue pendant plus de 140 secondes, au cours desquelles les performances du nouveau moteur, des commandes de vol et des autres composants seront surveillées de près.

Le ministère prévoit que la fusée atteindra une altitude suborbitale d'environ 100 kilomètres et plongera dans la mer entre l'île de Jeju, située dans le sud du pays, et Okinawa, dans le sud du Japon.

En cas de succès, quatre des moteurs de poussée seront regroupés au premier étage et un sera placé au second étage du KSLV-2, a annoncé le ministère. L'ensemble de la fusée doit décoller en 2021.

La fusée KSLV-2 sera le premier véhicule spatial de la Corée du Sud entièrement conçu et construit dans le pays. Il sera utilisé pour placer des satellites sur l'orbite terrestre et pour d'autres applications commerciales.

Jusqu'à présent, le pays se reposait sur des véhicules lanceurs étrangers pour envoyer des satellites sur orbite. Un lancement réussi du KSLV-2 ouvrirait une nouvelle porte vers le marché des lancements de satellites commerciaux.

Le moteur de 75 tonnes développé localement par la Corée du Sud est placé sur la rampe de lancement du centre spatial de Naro à Goheung, dans la province du Jeolla du Sud, le 27 novembre 2018. Le test du moteur de poussée sera effectué à l'aide d'une fusée à un étage.

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page