Go to Contents Go to Navigation

Départ demain d'un train sud-coréen vers le Nord pour une inspection ferroviaire

Actualités 29.11.2018 à 15h46
Départ demain d'un train sud-coréen vers le Nord pour une inspection ferroviaire - 1

SEOUL, 29 nov. (Yonhap) -- Un train sud-coréen partira demain matin de la gare de Séoul à destination de la Corée du Nord pour une inspection conjointe de chemins de fer nord-coréens, a fait savoir ce jeudi un officiel du ministère de l'Unification.

«Une inspection conjointe sur le terrain de voies ferrées nord-coréennes débutera demain», a-t-il déclaré aux journalistes.

Une cérémonie se déroulera à la gare de Dorasan, située juste au sud de la frontière intercoréenne, en présence du ministre de l'Unification Cho Myoung-gyon et de la ministre du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport Kim Hyun-mee.

Après la cérémonie, le train avec à son bord 28 officiels et experts ferroviaires se dirigera vers le Nord pour effectuer l'inspection pendant 18 jours sur un tronçon de 400 km de la ligne Gyeongui entre Kaesong et Sinuiju et un segment de 800 km de la ligne Donghae entre le mont Kumgang et le fleuve Tumen, à l'extrême nord-est du pays.

Si l'enquête se déroule comme prévu, il sera possible d'organiser une cérémonie de lancement des travaux destinés à moderniser et à terme raccorder les réseaux ferroviaires à travers la frontière intercoréenne dans le courant de cette année, comme convenu par le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors de leur sommet de Pyongyang en septembre dernier.

A propos des coûts des travaux nécessaires au raccordement des systèmes ferroviaires des deux Corées, l'officiel a noté qu'une partie du Fonds de coopération intercoréenne serait injectée dans un premier temps, tout en ajoutant que d'autres formes d'investissements via des organisations financières internationales et le secteur privé sont aussi envisageables.

Quant à la traversée qu'effectuera le train sud-coréen au niveau de la Ligne de démarcation militaire (MDL), elle ne posera aucun problème, les autorités sud-coréennes en ayant informé le Commandement des Nations unies (UNC) 48 heures avant le passage, a expliqué l'officiel.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page