Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Nucléaire : visite prochaine d'une délégation sud-coréenne aux EAU

Actualités 30.11.2018 à 16h43
Centrale nucléaire de Barakah

SEOUL, 30 nov. (Yonhap) -- Une délégation sud-coréenne se rendra la semaine prochaine aux Emirats arabes unis (EAU) pour discuter du plan d'exploitation de la première centrale nucléaire de ce pays du Moyen-Orient, a fait savoir ce vendredi le ministère du Commerce, de l'Energie et de l'Industrie.

Des hauts officiels du ministère et des sociétés publiques Korea Electric Power Corp. (KEPCO), Korea Hydro & Nuclear Power (KHNP) et KEPCO Korea Plan Service & Engineering (KPS) effectueront une visite du 3 au 6 décembre prochains aux EAU pour discuter de la centrale nucléaire de Barakah.

KEPCO est en train de construire quatre réacteurs APR-1400 à Barakah dans le but de les achever d'ici 2020.

«Nous discuterons de divers sujets dont les projets de coopération nucléaire avec les EAU», a déclaré le ministre de l'Energie Sung Yun-mo lors d'une réunion d'une commission parlementaire.

Cette visite interviendra après que Nawah Energy Company, filiale d'Emirates Nuclear Energy Corporation (ENEC), a récemment signé un accord-cadre d'accompagnement de longue durée avec la société française EDF pour la centrale nucléaire de Barakah.

Selon l'accord, la société française fournira à Nawah des services dans plusieurs domaines dont la sûreté, la radioprotection, la gestion du cycle du combustible et le suivi environnemental.

La conclusion de l'accord entre Nawah et EDF a suscité des inquiétudes quant à son éventuel impact sur les activités des entreprises coréennes impliquées dans la première centrale nucléaire construite par le pays à l'étranger sur fond de politique de sortie du nucléaire civil du gouvernement Moon Jae-in.

Un consortium dirigé par KHNP cherche à obtenir un accord de maintenance de longue durée auprès de Nawah qui projette de lancer un appel d'offres au premier semestre de l'année prochaine, selon KEPCO.

«Nous sommes en train d'exploiter le prototype des réacteurs nucléaires de Barakah et avons une expertise dans la construction et dans les données liées», a déclaré Kim Dong-seop, haut responsable de KEPCO, lors de la réunion.

Séoul cherche à réduire progressivement la part de l'énergie nucléaire dans le pays, tout en s'efforçant d'exporter des réacteurs nucléaires pour maintenir la chaîne d'approvisionnement et le personnel de l'industrie locale.

Au cours de sa visite en République tchèque, le président Moon Jae-in a mis en avant la technologie avancée et la sûreté des réacteurs construits par la Corée du Sud et exprimé son souhait de voir son pays participer au prochain projet nucléaire tchèque.

La Corée du Sud vise aussi à remporter le premier projet nucléaire en Arabie saoudite après avoir été sélectionnée comme l'un des candidats prioritaires en juin dernier avec des rivaux américain, français, russe et chinois.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page