Go to Contents Go to Navigation

Trump réaffirme vouloir un deuxième sommet avec Kim et encourage une visite de Kim à Séoul

Actualités 01.12.2018 à 09h45

BUENOS AIRES, 30 nov. (Yonhap) -- Le président américain Donald Trump a réaffirmé vendredi sa volonté d'organiser un deuxième sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, tout en offrant apparemment sa bénédiction au voyage prévu de Kim à Séoul.

Lors d'un sommet bilatéral avec le président sud-coréen, Moon Jae-in, le chef d'Etat américain a souligné que la visite de Kim dans la capitale sud-coréenne pourrait créer un nouvel élan pour les efforts visant à dénucléariser la Corée du Nord et à instaurer la paix dans la péninsule coréenne.

«Tout en confirmant son engagement à organiser un deuxième sommet américano-nord-coréen au début de l'année prochaine, le président Trump a demandé à la Corée du Sud et aux Etats-Unis de coopérer étroitement afin que le prochain sommet pose de nouveaux jalons historiques dans le processus de dénucléarisation de la péninsule coréenne», a déclaré l'attaché de presse du président Yoon Young-chan à propos du sommet en marge de la réunion du G20.

Trump a rencontré le leader nord-coréen à Singapour pour la première fois en juin.

Le président sud-coréen Moon Jae-in (à g.) et son homologue américain Donald Trump se serrent la main avant le début de leur sommet bilatéral en marge du sommet du G20 à Buenos Aires, le 30 novembre 2018

A l'approche de sa sixième rencontre bilatérale avec Trump, le président sud-coréen devait rechercher l'approbation des Etats-Unis pour la tenue d'un nouveau sommet intercoréen avant la deuxième réunion de Trump avec le leader nord-coréen.

Kim a déjà accepté de se rendre à Séoul avant la fin de l'année en réponse au voyage de Moon à Pyongyang en septembre.

Sa visite, si elle a bien lieu, marquera la quatrième rencontre entre les dirigeants des Corées divisées, qui restent techniquement en guerre.

Trump semble avoir donné sa bénédiction à un quatrième sommet Moon-Kim.

«Les deux dirigeants sont convenus que la visite du dirigeant Kim Jong-un à Séoul donnerait un élan supplémentaire à leurs efforts communs pour établir la paix dans la péninsule coréenne», a indiqué Yoon lors d'une conférence de presse tenue à Buenos Aires.

Un haut responsable du bureau présidentiel de Moon, Cheong Wa Dae, a ensuite insisté sur le fait que Trump devait être au courant du souhait de Séoul de tenir le quatrième sommet Moon-Kim avant la fin de l'année, comme promis.

Les dirigeants de la Corée du Sud et des Etats-Unis ont indiqué que leurs efforts pour dénucléariser la péninsule coréenne ont été et vont dans la «bonne direction», a fait savoir Yoon lors du point de presse.

Ils ont également insisté sur la nécessité de maintenir la pression sur la Corée du Nord jusqu'à ce que l'Etat communiste se dénucléarise complètement.

«Les deux leaders se sont entendus sur le fait qu'il était important de maintenir les sanctions existantes jusqu'à ce que la Corée du Nord atteigne la dénucléarisation complète», a relayé Yoon.

En parallèle, la Maison Blanche a souligné l'importance de concerver les sanctions intactes.

«Les deux dirigeants se sont accordés sur l'importance de maintenir une application vigoureuse des sanctions existantes afin de s'assurer que la RPDC comprenne que la dénucléarisation est la seule voie vers la prospérité économique et une paix durable dans la péninsule coréenne», d'après un communiqué. La RPDC est le nom officiel de la Corée du Nord, la République populaire démocratique de Corée.

Moon a félicité son homologue américain pour avoir joué ce qu'il a appelé un «rôle pivot» dans les avancées du processus de paix sur la péninsule coréenne.

Trump a également hautement apprécié le rôle du dirigeant sud-coréen dans la création d'un environnement favorable à la dénucléarisation de la péninsule coréenne en apaisant les tensions militaires.

La rencontre de vendredi entre Moon et Trump était la sixième du genre depuis l'entrée en fonction de Moon en mai 2017.

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page