Go to Contents Go to Navigation

Le projet d'autoroute intercoréenne ne fera pas l'objet d'une étude de faisabilité

Actualités 02.12.2018 à 11h31
Le projet d'autoroute intercoréenne ne fera pas l'objet d'une étude de faisabilité - 1

SEOUL, 02 déc. (Yonhap) -- Séoul a décidé d'exempter d'étude de faisabilité préliminaire le projet de construction d'une autoroute près de la frontière avec la Corée du Nord dans le cadre des efforts pour relier une route transfrontalière, a déclaré ce dimanche le ministère du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport.

Le ministère de l'Economie et des Finances a récemment accepté la demande du ministère du Transport d'exempter d'étude de faisabilité le projet de construire une autoroute de 11,8 km entre Munsan et Dorasan, juste au sud de la frontière intercoréenne, d'ici à 2020, selon le ministère du Transport.

«Comme l'autoroute Munsan-Dorasan appartient au Sud, le gouvernement peut faire avancer le projet de construction indépendamment des sanctions internationales contre le Nord. L'autoroute ne fait pas l'objet d'une analyse économique comme il est une partie clé de la coopération économique intercoréenne», a dit un porte-parole du ministère du Transport.

Tout nouveau projet de construction demandant un budget de plus de 50 milliards de wons (45 millions de dollars) doit en principe faire l'objet d'une étude de faisabilité préliminaire. Et l'étude prend en général au moins six mois, parfois jusqu'à trois ou quatre ans selon les projets.

Le gouvernement a affecté 517,9 milliards de wons pour l'autoroute Munsan-Dorasan au Sud. Il projette de débuter le projet avant la fin de l'année, selon le ministère.

Au Nord, une autoroute d'une longueur de 171 km entre Pyongyang et Kaesong sera construite plus tard, une fois que la dénucléarisation sur la péninsule coréenne aura été achevée et les sanctions économiques auront été levées, a indiqué le ministère.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page