Go to Contents Go to Navigation

L'Unesco envisage de délivrer un certificat pour l'eau du robinet en Corée du Sud

Actualités 03.12.2018 à 14h32

SEOUL, 03 déc. (Yonhap) -- L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) lancera un projet pilote l'année prochaine pour la certification internationale de l'eau courante dans une ville sud-coréenne, a annoncé aujourd'hui le ministère de l'Environnement.

Afin de recommander une ville sud-coréenne au système international de certification de l'eau du robinet, le ministère fera une présentation devant des représentants de gouvernements locaux au centre de recherche sur la qualité de l'eau de l'institut K-water, géré par l'Etat et situé dans la ville de Daejeon, demain.

Le système international de certification que l'Unesco envisage d'introduire en 2021 évalue la gestion de l'épuration et la qualité de l'eau du robinet et atteste que les villes participantes augmentent le pourcentage d'eau potable et la dépendance à l'égard de l'eau du robinet qu'elles fournissent.

L'organisme onusien a décidé de désigner la Corée du Sud en tant que pays participant au projet car il reconnaît la qualité de son eau de ville, selon le ministère.

Après la présentation, le ministère recevra les candidatures de grandes villes jusqu'au 17 décembre. L'Unesco doit sélectionner une ville sud-coréenne pour le projet en janvier de l'année prochaine avant de le mener à bien pendant un an.

Park Ha-joon, responsable du bureau de la politique des ressources en eau du ministère, a exprimé le souhait que le choix d'une ville sud-coréenne comme récipiendaire de la certification internationale de l'eau du robinet par l'Unesco contribue à la reconnaissance internationale des technologies de gestion de l'eau du pays.

L'Unesco envisage de délivrer un certificat pour l'eau du robinet en Corée du Sud - 1

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page