Go to Contents Go to Navigation

Le gouvernement forme un groupe de travail chargé d'étudier le verdict sur le travail forcé

International 04.12.2018 à 17h35

SEOUL, 04 déc. (Yonhap) -- Le gouvernement a établi un groupe de travail qui étudiera les ramifications légales du récent verdict prononcé par la cour suprême sud-coréenne concernant le travail forcé pratiqué par le Japon en temps de guerre, a fait savoir ce mardi un responsable du gouvernement.

Ce dernier regroupe des responsables du ministère des Affaires étrangères, du ministère de la Législation gouvernementale, du Bureau de coordination des politiques gouvernementales et d'autres agences.

«Une étude méticuleuse du verdict est en cours. Nous nous efforçons de mettre en commun notre sagesse et d'établir la meilleure méthode possible», a dit la source. «Du temps est nécessaire.»

La cour suprême a ordonné en novembre à Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. d'indemniser dix Coréens qui ont travaillé en 1944, sans être payés, dans son chantier naval et autres installations à Hiroshima et Nagoya, ainsi qu'un proche d'une victime décédée.

Le gouvernement sud-coréen a dit respecter la décision de la cour. Le Japon l'a vivement protestée, affirmant que celle-ci enfreint l'accord bilatéral de 1965 censé régler la question des réparations et normalisant les relations diplomatiques.

Le ministre japonais des Affaires étrangères Taro Kono a averti que le gouvernement japonais prendra des contre-mesures si Séoul ne règle pas le problème. La nature de ces mesures n'a pas été communiquée.

«Nous ne pouvons contenir notre déception (à propos de ces remarques)», a déclaré la source. «Notre gouvernement prendra lui aussi des contre-mesures si nécessaire.» Ce qui est important est que le Japon cesse de chercher à échapper à ses responsabilités légales et morales et gère le problème avec sincérité, a ajouté la source.

Le gouvernement forme un groupe de travail chargé d'étudier le verdict sur le travail forcé - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page