Go to Contents Go to Navigation

Un satellite météorologique sud-coréen lancé avec succès

Science/Tech 05.12.2018 à 09h22
La fusée Ariane 5-ECA transportant le satellite Chollian 2A décolle du Centre spatial guyanais à Kourou, en Guyane française. (EPA=Yonhap)

SEOUL, 05 déc. (Yonhap) -- Le premier satellite géostationnaire météorologique développé en Corée du Sud, Chollian-2A, destiné à améliorer le système de surveillance météorologique a réussi à entrer en contact avec une station terrestre après le décollage du Centre spatial guyanais à Kourou, en Guyane française, a déclaré ce mercredi le ministère de la Science et des TIC.

La fusée Ariane 5-ECA transportant le satellite à usages multiples, aussi appelé GEO-KOMPSAT-2A, a décollé du centre spatial à 5h37, selon le ministère.

Le satellite, développé par l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI), est l'un des deux successeurs de Chollian-1, le premier satellite géostationnaire du pays, développé conjointement avec la France, lancé en juin 2010.

Le ministère et le KARI ont indiqué que Chollian-2A a atteint son orbite environ 25 minutes après le tir et cinq minutes plus tard, il a eu son premier contact avec la station terrestre à Dongara, en Australie.

Le ministère a dit qu'il observera étroitement le satellite qui augmentera son altitude au cours des mois à venir avant d'atteindre son orbite géostationnaire dans environ un mois.

Le tir intervient sept ans et demi après que le KARI a commencé à développer le premier satellite géostationnaire du pays avec des technologies entièrement locales.

Chollian-2A effectuera des tests pendant six mois avant de fournir un service d'informations météorologiques en juillet pendant les 10 prochaines années, ont déclaré des officiels.

Tandis que le premier Chollian a été conçu pour l'observation océanique et météorologique et peut manquer d'images de bonne qualité, Chollian-2A peut fournir des images avec une résolution beaucoup plus élevée et permettre le téléchargement à des vitesses beaucoup plus rapides, a déclaré le ministère des TIC.

Des officiels de l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI) applaudissent après le premier contact de Chollian-2A avec la station terrestre à Dongara, en Australie.

Le ministère a prédit que le nouveau satellite pourrait collecter des images météorologique liées aux particules fines qui sont quatre fois plus claires que celles de son prédécesseur, ainsi que d'autres informations. Le satellite transmettra des données 18 fois plus rapidement.

Chollian-2A contient un système d'imagerie météorologique de pointe qui est aussi avancé que ceux d'autres satellites géostationnaires étrangers comme GOES-17 des Etats-Unis et Himawari 9 du Japon.

Le ministère a fait savoir que Chollian-2B sera lancé l'année prochaine du même endroit. Sa mission sera de surveiller les océans et l'atmosphère entourant la péninsule coréenne.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page