Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Aucun signe de progrès sur l'éventuelle visite de Kim Jong-un à Séoul

Actualités 09.12.2018 à 13h58
Une peinture montrant une poignée de main entre le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen attire l'attention de passants devant Cheong Wa Dae à Séoul.

SEOUL, 09 déc. (Yonhap) -- Il n'y a aucun signe de progrès concernant l'éventuelle visite du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Séoul depuis l'invitation officielle du gouvernement Moon Jae-in, a dit ce dimanche le conseiller aux relations publiques Yoon Young-chan.

«Aucun progrès n'a été réalisé jusqu'à présent et il n'y a rien à annoncer», a déclaré Yoon dans un SMS envoyé aux journalistes.

Les rumeurs s'intensifient en Corée du Sud sur fond de multiples rapports de médias sur la possibilité de voir Kim effectuer une visite de trois jours à Séoul cette semaine.

Cheong Wa Dae, le bureau présidentiel, a démenti officiellement les rapports, tout en précisant qu'une venue de Kim avant la fin de cette année ou au début de l'année prochaine reste possible.

Un officiel de Cheong Wa Dae a également réaffirmé ne pas avoir encore reçu de réponse de Pyongyang.

«Nous avons transmis notre message à Pyongyang de manière suffisamment claire et sommes en train d'attendre leur réponse dans le calme, sans nous inquiéter», a-t-il déclaré sous couvert d'anonymat.

L'officiel a souligné que Cheong Wa Dae n'a pas proposé de date précise au Nord pour la visite de Kim alors que certains médias sud-coréens ont avancé que la date a été déjà fixée et que le démenti de Cheong Wa Dae était destiné à maintenir secret le plan pour des raisons de sécurité.

«Nous sommes en train de faire ce que nous pouvons concernant les préparations mais nous ne pouvons rien faire de concret car personne parmi nous ne peut prévoir ce qui va se produire», a noté l'officiel.

«Et la communication avec Pyongyang (sur cette question) n'est pas coupée.»

Yoon a de son côté ajouté qu'il n'y a «aucun autre signe important» et a écarté la possibilité de l'arrivée d'une délégation nord-coréenne en amont de la visite de Kim.

Le président Moon Jae-in a invité Kim à effectuer une visite à Séoul lors de leur sommet de septembre à Pyongyang, le troisième entre les deux dirigeants cette année. Kim avait accueilli la proposition avec enthousiasme.

Pour que Cheong Wa Dae puisse se préparer à un tel événement avant la fin de ce mois-ci, il doit recevoir une réponse de Pyongyang avant la fin de ce week-end, selon des officiels du bureau présidentiel, compte tenu du temps nécessaire pour organiser ce qui sera la toute première visite d'un dirigeant nord-coréen en Corée du Sud depuis la division de la péninsule coréenne

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page