Go to Contents Go to Navigation

Projets intercoréens : toute restriction devra passer par une procédure définie

Actualités 11.12.2018 à 14h49

SEOUL, 11 déc. (Yonhap) -- Le cabinet a approuvé ce mardi un projet de révision de loi pour mandater le gouvernement de passer par un examen avant de restreindre les projets intercoréens lancés, a annoncé mardi le ministère de l'Unification.

Le ministère avait annoncé en juillet un plan pour une telle modification dans un contexte d'appels croissants pour protéger les entreprises locales des risques liés à leurs activités avec la Corée du Nord. Le ministère prévoit de soumettre bientôt le projet au Parlement.

La révision proposée stipule les quatre situations où les restrictions sont permises, notamment quand le Nord effectue des provocations militaires et pose des menaces à la sécurité de la Corée du Sud.

Les entreprises du complexe de Kaesong insistent que la fermeture a causé une perte de 1.500 milliards de wons (1,3 milliard de dollars). Le gouvernement a estimé leur perte à 786 milliards de wons.

«Nous cherchons une base juridique et des procédures claires pour les restrictions et les interdictions des échanges et coopérations intercoréens, ainsi que pour la levée de ces interdictions», a dit le ministère.

Le ministère s'attend à ce que la révision améliore la stabilité et la prévisibilité des échanges et des coopérations entre les deux Corées.

Etant donné que les relations entre les deux Corées se sont réchauffées depuis le début de cette année, elles élargissent les échanges transfrontaliers.

Cependant, les discussions complètes sur la coopération économique devraient attendre jusqu'à ce qu'il y ait des progrès significatifs dans les négociations de dénucléarisation de la Corée du Nord avec les Etats-Unis.

Projets intercoréens : toute restriction devra passer par une procédure définie - 1

kimsy@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page