Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Le Sud et le Nord vérifient le retrait de postes de garde dans la DMZ

Actualités 12.12.2018 à 11h42

SEOUL, 12 déc. (Yonhap) -- Les deux Corées ont entamé ce mercredi le processus d'une journée pour vérifier leurs récents travaux destinés à retirer des postes de garde dans la Zone démilitarisée (DMZ) à travers des visites sur le terrain, a annoncé le ministère de la Défense du Sud.

Les deux parties ont formé chacune une équipe de sept membres pour chaque poste de garde, comme le prévoit leur accord de retrait, qui fait partie de l'accord global visant à réduire les tensions et établir la confiance.

Séoul et Pyongyang se sont mis d'accord pour démolir chacun 11 postes de garde dans la Zone démilitarisée (DMZ) et en conserver chacun un pour sa valeur historique.

Chaque équipe de vérification, dirigée par un colonel, est composée de cinq agents de vérification et deux agents pour l'enregistrement vidéo. Pour traverser la Ligne de démarcation militaire (MDL), 11 équipes de chaque partie ont utilisé une voie nouvellement construite pour effectuer la tâche de vérification d'une journée.

La Corée du Sud a commencé le processus de vérification dans la matinée, alors que le Nord examinera les postes sud-coréens cet après-midi.

Le personnel de vérification vérifiera si toutes les armes et troupes ont été bien retirées et si toutes les infrastructures souterraines ont été désarmées.

«Les équipes des deux Corées ont construit des voies transfrontalières dans la DMZ et sont en train de traverser la MDL de manière pacifique. C'est le premier cas du genre depuis la division du pays», a dit le ministère dans un communiqué.

«Cela montre clairement la volonté des autorités militaires des deux Corées d'appliquer leur accord», a-t-il ajouté.

A part les postes de garde retirés, les Corées compteraient près de 200 installations de même nature dans la DMZ. Leur objectif ultime est d'éliminer tous les postes de garde et de transformer la zone tampon en «zone de paix».

Le ministère de la Défense des deux Corées ont signé l'accord militaire après le troisième sommet entre le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Pyongyang.

L'accord militaire bilatéral inclut une série de mesures de construction de la confiance et de contrôle des armes conventionnelles telles que le désarmement de la Zone commune de sécurité (JSA) dans la DMZ et l'établissement de zones tampons aériennes, terrestres et maritimes pour prévenir les affrontements accidentels.

(LEAD) Le Sud et le Nord vérifient le retrait de postes de garde dans la DMZ - 1

kimsy@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page