Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Une grande part du budget 2019 sera dépensé en début d'année pour stimuler l'économie

Actualités 12.12.2018 à 19h35

SEOUL, 12 déc. (Yonhap) -- Le nouveau ministre des Finances Hong Nam-ki s'est engagé ce mercredi à dépenser une grande partie du budget 2019 en début d'année afin de stimuler la quatrième économie d'Asie.

Le cabinet a approuvé mardi des dépenses de 281.400 milliards de wons (249 milliards de dollars) au cours des six premiers mois de l'année prochaine, soit 70,4% du budget total pour 2019 de 399.800 milliards de wons.

Une possible récession économique inquiète en Corée du Sud. La Banque de Corée a baissé en octobre sa prévision de croissance à 2,7% en 2018, contre 2,9% précédemment. C'est moins que la prévision de 2,9% du ministère des Finances et de celle de 2,8% du Fonds monétaire international.

L'économie sud-coréenne a progressé de 3,1% en 2017 et de 2,9% en 2016.

De plus, le ministre s'est engagé à prendre des mesures de contingence en cas de volatilité financière. Hong a assuré que le gouvernement maintiendra une surveillance continue des marchés financiers et des facteurs de risque, sans donner de détails sur les mesures de contingence, ceci pour «minimiser tout effet négatif que pourraient avoir les incertitudes extérieures sur l'économie et les marchés financiers sud-coréens», a dit le ministre au cours d'une réunion avec des responsables économiques à Séoul.

Hong a cité comme facteurs de risque la hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis, la fin de l'assouplissement quantitatif en Europe, la dispute commerciale entre les Etats-Unis et la Chine ainsi que les possibles ralentissements des économies américaine et chinoise.

La Corée du Sud, économie de taille modeste et ouverte, dépend fortement des exportations et des investissements étrangers, ce qui l'expose aux chocs extérieurs.

Le nouveau ministre des Finances Hong Nam-ki ce mercredi 12 décembre 2018 à Séoul.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page