Go to Contents Go to Navigation

(3e LD) Le Sud et le Nord ont vérifié le retrait de postes de garde dans la DMZ

Actualités 12.12.2018 à 20h27
Des soldats sud-coréens marchent vers un poste de garde nord-coréen dans la Zone démilitarisée afin de vérifier son retrait ce mercredi 12 décembre 2018.

SEOUL, 12 déc. (Yonhap) -- Les deux Corées ont achevé ce mercredi l'opération d'une journée de vérification de leurs récents travaux destinés à retirer des postes de garde dans la Zone démilitarisée (DMZ), une autre illustration de leur volonté de réconciliation transfrontalière.

Le ministère de la Défense nationale a indiqué dans un SMS envoyé à des journalistes que les inspecteurs nord-coréens ont fini leur vérification au sud de la DMZ et ont traversé la ligne de démarcation militaire pour rentrer chez eux vers 16h53.

Séoul et Pyongyang s'étaient initialement mis d'accord pour démolir chacun 11 postes de garde dans la DMZ avant de décider d'en conserver chacun un pour sa valeur historique.

Ce retrait fait partie d'un accord plus global visant à réduire les tensions militaires, à prévenir les affrontements accidentels et à établir la confiance.

Ce matin, la Corée du Sud a envoyé en premier 11 équipes composées chacune de sept membres pour une vérification sur le terrain aux 11 postes de garde nord-coréens. Les équipes ont traversé la Ligne de démarcation militaire (MDL) via des voies nouvellement construites reliant leurs postes de garde à ceux du Nord.

Ils ont vérifié si les armes et les soldats ont été complètement retirés et si toutes les installations souterraines ont été détruites.

Cet après-midi, le Nord a à son tour envoyé 11 équipes pour vérifier le retrait de 11 postes de garde sud-coréens.

«Les équipes des deux Corées ont construit des voies transfrontalières dans la DMZ et sont en train de traverser la MDL de manière pacifique. C'est le premier cas du genre depuis la division du pays», a dit le ministère dans un communiqué.

«Cela montre clairement la volonté des autorités militaires des deux Corées d'appliquer leur accord», a-t-il ajouté.

A part les postes de garde retirés, les Corées compteraient près de 200 installations de même nature dans la DMZ. Leur objectif ultime est d'éliminer tous les postes de garde et de transformer la zone tampon en «zone de paix».

Le ministère de la Défense des deux Corées ont signé l'accord militaire après le troisième sommet entre le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Pyongyang.

L'accord militaire bilatéral inclut une série de mesures de construction de la confiance et de contrôle des armes conventionnelles telles que le désarmement de la Zone commune de sécurité (JSA) dans la DMZ et l'établissement de zones tampons aériennes, terrestres et maritimes pour prévenir les affrontements accidentels.

(3e LD) Le Sud et le Nord ont vérifié le retrait de postes de garde dans la DMZ - 2

kimsy@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page