Go to Contents Go to Navigation

Les constructions et routes toujours en place sur le site nucléaire de Punggye-ri, selon 38 North

Actualités 13.12.2018 à 09h32

WASHINGTON, 12 déc. (Yonhap) -- Il est possible que le site d'essais nucléaires de la Corée du Nord n'ait pas encore été complètement abandonné, a indiqué le site américain 38 North, spécialisé dans la surveillance du régime communiste, en citant des images satellite de bâtiments et voies bien entretenus sur le site.

Selon 38 North, un projet du groupe de réflexion Stimson Center, le site de test nucléaire à Punggye-ri semble, au moins, partiellement actif malgré le démantèlement de portails de tunnels en mai.

Cela signifie que le site pourrait être réutilisé si le régime de Pyongyang décide de le faire, a dit 38 North dans un article sur le site.

«En plus des activités de remise en état dans la zone principale des soutiens administratifs, qui a été démolie précédemment, des images de satellites commerciaux de fin novembre montrent que les deux plus grands bâtiments du centre de commandement sont restés intacts, de même que diverses installations de soutien à côté et des forces de sécurité», a dit l'article.

«Cela laisse penser que le site peut être mis en réserve, avec une éventuelle réactivation», a ajouté l'article.

La Corée du Nord a mené tous ses six essais nucléaires au site à Punggye-ri, avant de le fermer devant un groupe de journalistes internationaux en mai.

C'était une mesure visant à démontrer l'engagement du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un de démanteler les programmes nucléaire et balistique à l'approche du sommet historique avec le président américain Donald Trump en juin.

La vérification est point de désaccord dans les négociations nucléaires entre Washington et Pyongyang, même si cela n'empêche pas Trump de préparer un deuxième sommet avec Kim en janvier ou février.

«Une vingtaine de personnes ont été aperçues sur place dans la zone de soutien dans l'ouest (du pays), fournissant une preuve supplémentaire que le site d'essais n'a pas été complètement abandonné», a dit 38 North. «Les voies à travers la zone restent bien entretenues et des traces de véhicules étaient évidentes sur la voie principale conduisant à la zone de test, où il y avait une légère couche de neige», a précisé le site.

Lors d'une réunion le 7 octobre avec le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, Kim avait invité des inspecteurs à venir au Nord pour confirmer qu'il a démantelé «irréversiblement», selon un compte-rendu de cette rencontre.

Les constructions et routes toujours en place sur le site nucléaire de Punggye-ri, selon 38 North - 1

kimsy@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page