Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Un exercice de défense de Dokdo se déroulera jusqu'à demain

Actualités 13.12.2018 à 17h48
(Photomontage)

SEOUL, 13 déc. (Yonhap) -- La marine nationale a démarré ce jeudi un exercice régulier de deux jours destiné à défendre les îlots de Dokdo, situés dans la mer de l'Est, en mobilisant des bâtiments de guerre et des avions.

«Parallèlement à la grande manœuvre, la marine nationale projette d'effectuer pendant deux jours, à partir d'aujourd'hui, un exercice régulier destiné à défendre les îlots de Dokdo faisant partie du territoire sud-coréen», a déclaré plus tôt dans la journée la marine dans un SMS envoyé à des journalistes.

A cet exercice ayant débuté ce matin participent la marine, des gardes-côtes et l'armée de l'air et sont mobilisés cinq ou six navires de guerre dont un destroyer de 3.200 tonnes et plusieurs aéronefs comme l'avion de patrouille maritime P-3C et le chasseur F-15K, a-t-elle ajouté.

«Cet exercice de défense de Dokdo aura une ampleur similaire à celles des autres années», a noté ce matin un responsable de la marine. Il a également indiqué qu'un exercice de débarquement n'a pas pu avoir lieu aujourd'hui à cause des conditions météorologiques, ajoutant que sa tenue sera décidée selon la météo demain.

Séoul a commencé l'exercice de défense de Dokdo pour la première fois en 1986. Depuis 2003, cet entraînement est effectué deux fois par an pour améliorer la capacité à défendre ces îlots situés à l'extrême est du pays, dans la mer de l'Est.

La Corée du Sud contrôle effectivement ces îlots rocheux abritant un petit détachement des gardes-côtes depuis sa libération du joug colonial japonais en 1945. Le Japon continue cependant à revendiquer sa souveraineté sur ces îlots.

Le gouvernement japonais a déclaré que l'exercice de l'armée sud-coréenne était «très regrettable».

Dans un communiqué, le ministère nippon des Affaires étrangères a affirmé ne pas pouvoir l'accepter et appelé à y mettre fin.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page