Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Le Vietnam souhaite accueillir le 2e sommet Kim-Trump, rapporte CNN

Actualités 14.12.2018 à 09h18

WASHINGTON, 13 déc. (Yonhap) -- Le Vietnam a manifesté son intérêt pour accueillir le deuxième sommet prévu entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a rapporté ce jeudi la chaîne d'information américaine CNN.

Des hauts officiels vietnamiens ont fait part de leur volonté au gouvernement sud-coréen, qui a été cité par CNN.

Le Vietnam apparaît dans les médias comme un lieu potentiel du prochain sommet, avec la Mongolie et l'Indonésie.

La Corée du Nord, qui est largement isolée de la communauté internationale, a une ambassade dans ces trois pays.

Trump a dit plus tôt ce mois-ci s'attendre à ce que le deuxième sommet ait lieu en janvier ou février, avec trois pays candidats dont il n'a pas dévoilé les noms.

Trump avait exclu Singapour, le lieu du premier sommet en juin.

(LEAD) Le Vietnam souhaite accueillir le 2e sommet Kim-Trump, rapporte CNN - 1

Mark Lambert, vice-secrétaire d'Etat adjoint par intérim pour les affaires de l'Asie de l'Est et du Pacifique, s'est récemment rendu au Vietnam, a dit à l'agence de presse Yonhap une source diplomatique à Washington.

Reste à savoir si la visite est liée au planning du deuxième sommet.

«Je pense qu'elle fait partie d'une visite sur place habituelle, et il voyage également dans d'autres pays», a dit la source sous couvert d'anonymat.

Un officiel du département d'Etat a dit : «Nous ne ferons pas de commentaires sur les détails de nos conversations diplomatiques privées.»

Par ailleurs, le ministre nord-coréen Ri Yong-ho s'est également rendu au Vietnam plus tôt ce mois-ci, avant de se diriger vers la Mongolie quelques jours plus tard.

Dans un contexte de spéculations sur le deuxième sommet, les négociations entre Washington et Pyongyang ont fait peu de progrès depuis que Trump et Kim sont convenus en juin de travailler vers la dénucléarisation «complète» de la péninsule coréenne.

L'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a jeté le blâme sur les Etats-Unis.

«Les négociations RPDC-Etats-Unis sont désormais dans une impasse», a dit jeudi la KCNA. La RPDC est le nom officiel de la Corée du Nord, la République populaire démocratique de Corée.

«La communauté internationale exprime sa frustration et sa déception devant l'incertitude de la reprise des négociations. A qui la faute? La faute revient aux Etats-Unis. Cela ne fait aucun doute.», a continué la KCNA.

«Tout comme il est impossible de mettre le feu à l'eau, l'amélioration des relations RPDC-Etats-Unis ne peut aller de pair avec les sanctions et la pression», a également affirmé l'agence de presse nord-coréenne.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page