Go to Contents Go to Navigation

Deux demandeurs d'asile yéménites obtiennent le statut de réfugié

Actualités 14.12.2018 à 12h08
Deux demandeurs d'asile yéménites obtiennent le statut de réfugié - 1

JEJU/SEOUL, 14 déc. (Yonhap) -- Le bureau d'immigration de l'île de Jeju a décidé ce vendredi d'accorder le statut de réfugié à deux demandeurs d'asile yéménites, une première, alors que la Corée du Sud fait face à un afflux rapide de demandes depuis le début de l'année.

Le bureau d'immigration a également accordé des permis de séjour à 50 autres demandeurs en rejetant les demandes de 22 Yéménites, selon le ministère de la Justice.

Cette décision met fin aux examens des dossiers d'un total de 484 demandeurs d'asile yéménites qui cherchent le statut de réfugié en Corée depuis le mois d'avril, a ajouté le ministère.

L'annonce d'aujourd'hui concerne 85 personnes, incluant 11 candidats dont les demandes ont été rejetées en raison de leur départ.

A part ces deux Yéménites, 412 ont reçu des permis de séjour pour des raisons humanitaires et 56 autres ont été rejetés.

Les demandes de 14 candidats ont été refusées comme ils avaient retiré leur demande ou violé les règles d'immigration.

Les deux demandeurs ont obtenu le statut de réfugié sur la base de la conclusion qu'ils risquent d'être persécutés au Yémen étant donné leurs expériences du passé d'être kidnappés et menacés par l'armée rebelle, a expliqué le ministère.

Ils ont travaillé en tant que journalistes et écrit des articles critiquant les forces rebelles.

Les permis de séjour humanitaires sont accordés lorsqu'un demandeur d'asile ne répond pas aux critères nécessaires pour obtenir le statut de réfugié officiel mais est autorisé à rester dans le pays pour d'autres circonstances.

Les permis doivent être renouvelés chaque année et les titulaires peuvent quitter Jeju pour d'autres parties du pays.

Le bureau d'immigration a effectué deux examens précédents en septembre et octobre sur 399 Yéménites.

L'arrivée des réfugiés yéménites a causé des inquiétudes selon lesquelles beaucoup d'entre eux pourraient chercher des emplois et d'autres avantages économiques. Certains pensent que des arrivées similaires peuvent continuer et la présence des réfugiés peut faire augmenter les crimes et autres problèmes sociaux.

Le ministère de la Justice s'est engagé à réviser la loi sur les réfugiés pour prévenir les faux demandeurs d'asile d'abuser du système et à prendre des mesures pour accélérer significativement les délibérations sur les demandes des réfugiés.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page