Go to Contents Go to Navigation

Le Top 10 de l'actualité coréenne en 2018

National 16.12.2018 à 13h58

SEOUL, 16 déc. (Yonhap) -- Ci-dessous, les 10 nouvelles les plus importantes qui ont marqué l'actualité en Corée du Sud cette année, selon la rédaction de l'agence de presse Yonhap.

▲ Trois sommets intercoréens en 2018

Le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un ont tenu cette année trois sommets après le rapprochement intercoréen déclenché par l'annonce le 1er janvier de la volonté de Kim d'envoyer une délégation aux Jeux olympiques de PyeongChang.

La première rencontre entre les deux hommes a eu lieu le 27 avril à Panmunjom, le troisième sommet intercoréen de l'histoire après ceux de 2000 et 2007 à Pyongyang. Moon et Kim sont convenus de travailler ensemble pour la dénucléarisation «complète» de la péninsule coréenne.

Le deuxième sommet surprise s'est déroulé le 26 mai au village de la trêve également et le troisième à Pyongyang lors de la visite de Moon dans la capitale nord-coréenne du 18 au 20 septembre.

Kim a accepté de démanteler définitivement les installations nucléaires et balistiques de son pays, à Tongchang-ri et Yongbyon, en présence d'experts étrangers si les Etats-Unis prennent des mesures en retour.

▲ Mouvement #Me Too en Corée

Le mouvement #Me Too qui a débuté à Hollywood a également gagné la Corée du Sud. Dans les cercles politiques et culturels, des femmes victimes d'abus sexuels ont commencé à parler. Elles expriment les injustices et violences dont elles ont fait l'objet pendant plusieurs décennies.

Seo Ji-hyun, procureur à Tongyeong, dans la province du Gyeongsang du Sud, est la première à accuser le 29 janvier un collègue hautement placé, Ahn Tae-geun, de l'avoir agressée sexuellement en octobre 2010.

▲ La semaine de travail limitée à 52 heures

Selon une révision de la loi sur le travail entrée en vigueur le 1er juillet, les salariés des entreprises de 300 employés ou plus ne peuvent plus travailler plus de 52 heures par semaine, contre 68 heures auparavant. Les sociétés plus petites devront adopter ce nouveau système progressivement.

▲ Affaire d'abus de pouvoir dans la Justice

Eclatement d'une affaire d'abus de pouvoir impliquant des responsables de la Cour suprême, dans laquelle l'ancien chef de la justice Yang Sung-tae a utilisé des procès pour faire du lobbying auprès du bureau présidentiel (de Park Geun-hye à l'époque) pour l'établissement d'une nouvelle cour d'appel.

▲ La société coréenne impactée par le scandale «Gabjil»

En avril, Cho Hyun-min, héritière du PDG de Korean Air Lines Co., est sous le feu des projecteurs pour avoir crié et jeté de l'eau sur un employé d'une agence de publicité durant une réunion d'affaires. Cet incident lance un grand débat social sur les abus des personnes riches et puissantes, «gab», sur les autres personnes, «eul». «Gabjil» est utilisé pour décrire ce genre de pratiques abusives.

▲ Succès mondial de Bangtan Boys

Le groupe de K-pop Bangtan Boys (BTS), composé de sept membres, a conquis en 2018 la planète musicale mondiale grâce à deux albums, «Love Yourself: Tear» sorti en mai et «Love Yourself: Answer» en août, qui ont connu des succès phénoménaux et qui se sont hissés notamment au sommet du fameux Billboard 200.

▲ L'ancien président Lee condamné à 15 ans de prison

Lee Myung-bak, qui a dirigé le pays de 2008 à 2013, a été condamné à 15 ans de prison pour corruption le 5 octobre, devenant ainsi le quatrième président sud-coréen à être reconnu coupable d'un crime. Agé de 76 ans, l'ancien chef de l'Etat, a été inculpé pour 16 chefs d'accusation, dont versement de pots-de-vin, détournement de fonds et abus de pouvoir.

▲ Stabilisation des prix immobiliers

Après plusieurs années de taux d'intérêt faibles et politiques favorables aux achats immobiliers, les prix des appartements dans la capitale et les autres grandes villes du pays ont commencé à se stabiliser en septembre. Le prix moyen d'un logement à Séoul était monté jusqu'à 780 millions de wons (694.382 dollars) en août après avoir été de 490 millions quatre ans plus tôt.

▲ Victoire électorale écrasante du PD

Le Parti démocrate (PD), le parti au pouvoir, a raflé 14 des 17 postes de gouverneur et maire et 11 des 12 sièges de député qui étaient en jeu aux élections partielles du 13 juin. Le principal parti d'opposition, le Parti Liberté Corée, a été un grand perdant en se contentant de seulement deux victoires. Le Parti Bareunmirae n'a réussi à en remporter aucune.

▲ Organisation des Jeux olympiques de PyeongChang

La Corée du Sud a accueilli du 9 au 25 février ses premiers Jeux olympiques d'hiver à PyeongChang, Gangneung et Jeongseon, dans la province du Gangwon. Près de 3.000 athlètes de 92 pays ont participé à l'événement sportif pour un record de 102 médailles d'or. La Corée du Nord a aussi envoyé une délégation pour sa première apparition à des JO d'hiver en huit ans.

Dans une atmosphère de réconciliation, les deux Corées ont défilé ensemble derrière le drapeau de l'unification à la cérémonie d'ouverture, une première en 11 ans dans une compétition multisports internationale. Une équipe intercoréenne de hockey sur glace a été également formée pour l'occasion, du jamais vu dans l'histoire olympique.

Moon Jae-in et Kim Jong-un à Panmunjom le 27 avril 2018.
Manifestation du mouvement #Me Too en Corée. (Photo d'archives Yonhap)
Intauration de la semaine de 52 heures dans les grandes entreprises coréennes. © Yonhap News TV
La Cour suprême dans l'arrondissement de Seocho, à Séoul. (Photo d'archives Yonhap).
Cho Yang-ho, PDG du groupe Hanjin, son épouse Lee Myung-hee et sa fille Cho Hyun-min. © Yonhap News TV
Bangtan Boys (BTS) sur scène. (Photo d'archives Yonhap)
L'ancien président Lee Myung-bak avant une audition au tribunal. (Photo d'archives Yonhap)
Des habitations dans un quartier de Séoul. © Yonhap News TV
La satisfaction au QG du Parti démocrate (en haut) et la déception à celui du Parti Liverté Corée, le 13 juin 2018 au soir.
Cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang, le 9 février 2018.
Défilé conjoint d'athlètes sud et nord-coréens à PyeongChang, le 9 février 2018.

(FIN)

Accueil Haut de page