Go to Contents Go to Navigation

L'envoyé nucléaire américain attendu à Séoul la semaine prochaine

Actualités 16.12.2018 à 15h15
Lee Do-hoon, représentant spécial pour la paix sur la péninsule coréenne du ministère des Affaires étrangères (à droite), et Stephen Biegun, le représentant spécial pour la Corée du Nord du département d'Etat américain (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 16 déc. (Yonhap) -- Stephen Biegun, le représentant spécial pour la Corée du Nord du département d'Etat américain, viendra à Séoul la semaine prochaine pour trouver des moyens de réanimer les négociations dans l'impasse avec la Corée du Nord, ont fait savoir ce dimanche des officiels gouvernementaux.

Biegun arrivera à Séoul plus tard la semaine prochaine afin de rencontrer son homologue sud-coréen Lee Do-hoon, représentant spécial pour la paix sur la péninsule coréenne du ministère des Affaires étrangères, pour leur deuxième réunion du groupe de travail.

Séoul et Washington ont lancé un groupe de travail le mois dernier pour une communication «régulière, systémique et formelle» sur la politique nord-coréenne, alors que les alliés ont renforcé les efforts pour coordonner leurs politiques pour l'objectif partagé de dénucléarisation de la Corée du Nord.

La première réunion du groupe de travail a eu lieu au début de décembre sous forme de vidéoconférence.

Lors de la deuxième réunion, les deux parties aborderont l'impasse actuelle dans laquelle se trouvent les négociations entre Washington et Pyongyang. Les deux représentants chercheront également des moyens de relancer les négociations, selon les officiels de Séoul.

Aucune négociation significative n'a eu lieu entre les Etats-Unis et la Corée du Nord depuis que le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo s'est rendu à Pyongyang le 7 octobre.

Pompeo et son homologue nord-coréen Kim Yong-chol devaient se rencontrer le 8 novembre dernier à New York mais leur réunion a été reportée à la dernière minute.

Depuis lors, le Nord refuse les propositions des Etats-Unis pour le dialogue, insistant que Washington doit venir à la table des négociations avec une série de concessions dont la levée des sanctions.

La prochaine réunion Séoul-Washington sera également une occasion de réfléchir pourquoi l'engagement du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un de venir à Séoul cette semaine ne s'est pas concrétisé.

La question de savoir quelle influence la visite probable de Kim à Séoul l'année prochaine aura sur le sommet prévu entre Kim et le président américain Donald Trump ainsi que sur les négociations nucléaires fera partie des discussions.

Parmi les points qui seront abordés lors de la réunion du groupe de travail, figurera l'exemption des sanctions pour de nombreux projets économiques intercoréens comme le programme pour relier les chemins ferrés et les routes transfrontaliers dont la cérémonie de lancement des travaux est prévue pour le 26 décembre.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page