Go to Contents Go to Navigation

Séoul prévoit une croissance économique de 2,6-2,7% en 2019

Economie 17.12.2018 à 11h40

SEOUL, 17 déc. (Yonhap) -- L'économie sud-coréenne pourrait connaître une croissance d'environ 2,6% à 2,7% l'année prochaine dans un contexte de ralentissement de l'économie mondiale et de différends commerciaux entre les Etats-Unis et la Chine, a prédit aujourd'hui le gouvernement.

Les perspectives de croissance du ministère de l'Economie et des Finances sont conformes à la prévision de croissance de 2,6% établie par le Fonds monétaire international (FMI) pour 2019. L'année dernière, la quatrième économie d'Asie a progressé de 3,1%.

Le ministère a revu à la baisse l'estimation de la croissance pour cette année de 2,6% à 2,7% par rapport à sa prévision précédente de 2,9% en juillet, en raison d'un manque d'investissements des entreprises.

Pour lutter contre la croissance atone, Séoul a dévoilé un ensemble de mesures visant à stimuler l'économie lors d'une réunion économique clé présidée par le président Moon Jae-in à Séoul.

Dans le cadre de ce plan, Séoul a annoncé qu'il accélérerait les procédures administratives pour assurer la mise en œuvre rapide d'investissements majeurs d'une valeur de 6.000 milliards de wons (5,3 milliards de dollars), y compris un projet de 3.700 milliards de wons du groupe Hyundai Motor pour la construction d'un bâtiment de 105 étages dans le sud de Séoul.

En 2014, le groupe Hyundai Motor, cinquième constructeur automobile au monde en matière de ventes, a acheté le terrain pour la construction de ce bâtiment emblématique, mais aucun progrès significatif n'a encore été accompli.

Le gouvernement estime que les investissements massifs des entreprises pourraient stimuler la consommation intérieure et générer des emplois, l'une des principales priorités de Moon.

Le taux de chômage des jeunes adultes, âgés de 15 à 29 ans, s'élevait à 7,9% en novembre, ce qui est beaucoup plus élevé que le taux de chômage global de 3,2%, selon Statistique Corée (KOSTAT).

En réponse, Séoul prévoit d'allouer 61% du budget national pour 2019 au cours du premier semestre de l'année prochaine afin de faire face aux risques de baisse de la consommation et de l'emploi, a annoncé le ministère.

Le gouvernement a prévu un budget de 469.600 milliards de wons pour 2019, contre 428.800 milliards de wons en 2018.

En particulier, le gouvernement concentrera son aide sur des sociétés clés, telles que les constructeurs automobiles, les constructeurs de navires et les entreprises pétrochimiques, afin de les aider à innover car elles constituent le pivot essentiel de l'économie sud-coréenne, a ajouté le communiqué.

En outre, la Corée du Sud encouragera les firmes à travailler sur des projets développant des technologies de base pour les véhicules électriques et autonomes tout en accordant davantage de subventions à ces voitures de la prochaine génération.

La Corée du Sud cherche à augmenter le nombre de véhicules 100% électriques et à pile à combustible à hydrogène à 42.000 et 4.000 respectivement l'année prochaine, contre 26.500 et 746 cette année, a annoncé le ministère.

Cette décision a été prise alors que les constructeurs automobiles mondiaux se retroussent les manches afin de proposer des solutions respectueuses de l'environnement dans un contexte de réglementation plus stricte en matière d'émissions de gaz à effet de serre, que les scientifiques imputent au réchauffement planétaire.

Une voiture électrique à hydrogène émet uniquement de la vapeur d'eau lorsqu'elle convertit l'hydrogène stocké en électricité, ce qui fait tourner le moteur du véhicule.

Le ministère a également indiqué qu'il apporterait toute une gamme d'avantages fiscaux et autres à des domaines tels que les usines intelligentes, les véhicules du futur, la biosanté et la technologie financière (fintech).

Par ailleurs, la Corée du Sud soutiendra un programme permettant aux habitants des zones urbaines de partager leur maison avec des voyageurs locaux pendant 180 jours au maximum, moyennant de l'argent.

A l'heure actuelle, les résidents des zones urbaines, à l'exception des communautés rurales définies par la loi, ne peuvent partager leur domicile qu'avec des touristes étrangers.

Airbnb Inc., une plate-forme mondiale de partage de logements, a lancé une campagne en faveur du changement de la loi sur la promotion du tourisme en Corée du Sud.

Au total, 1,89 million de touristes ont utilisé Airbnb en Corée à travers 37.100 inscriptions l'année dernière. Parmi eux, 635.000, soit 33,6%, étaient des étrangers, selon la société.

Séoul prévoit une croissance économique de 2,6-2,7% en 2019 - 1

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page