Go to Contents Go to Navigation

Inauguration de la Maison de la Corée à la Cité internationale universitaire de Paris

Actualités 17.12.2018 à 11h14
Maison de la Corée à la CIUP ⓒ Ministère de l'Education

SEOUL, 17 déc. (Yonhap) -- La Maison de la Corée a été inaugurée vendredi dernier à la Cité internationale universitaire de Paris (CIUP) pour accueillir des Sud-Coréens faisant des études en France, a fait savoir le ministère de l'Education.

La cérémonie d'inauguration s'est déroulée dans la capitale française en présence de 130 personnes dont la ministre sud-coréenne de l'Education, Yoo Eun-hae, le président de la CIUP, Jean-Marc Sauvé, et le recteur de l'académie de Paris et chancelier des universités de Paris, Gilles Pécout.

«La Maison de la Corée est la première nouvelle maison d'un pays à avoir été édifiée à la CIUP en un demi-siècle, depuis 1969», a déclaré le ministère dans un communiqué avant de tenir à noter le soutien important que le gouvernement français a apporté à sa construction avec une mise à disposition gratuite d'un terrain de 2.600 mètres carrés.

Ce nouvel édifice propose un total de 250 chambres sur 10 niveaux dont un sous-sol. Il accueillera non seulement des étudiants sud-coréens mais aussi des résidents d'autres nationalités (30%) en vertu du principe de «brassage» stipulé dans le règlement général de la CIUP pour favoriser les échanges entre étudiants de différentes nationalités.

La première résidence de la Cité internationale a ouvert ses portes en 1925 grâce aux dons d'Emile Deutsch de la Meurthe. Parmi les anciens résidents de la Cité internationale figurent le célèbre philosophe français Jean-Paul Sartre et l'ancien Premier ministre canadien Pierre Trudeau. La CIUP abrite désormais 28 maisons de pays comme les Etats-Unis, l'Allemagne, le Japon et l'Inde.

Les étudiants, chercheurs, professeurs, artistes et sportifs ayant effectué au minimum trois années d'études supérieures et étant inscrits dans un établissement d'enseignement supérieur francilien peuvent postuler à résider dans la Maison de la Corée.

Pas moins de 6.475 jeunes sud-coréens étudiaient en France en avril dernier. A l'occasion de sa visite à Paris, Yoo a aussi rencontré Jean-Michel Blanquer, ministre français de l'Education nationale et de la Jeunesse, pour discuter du renforcement des échanges entre les deux pays dans le domaine de l'éducation.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page