Go to Contents Go to Navigation

Voitures autonomes : Samsung, premier déposeur de brevets en Europe

Actualités 31.12.2018 à 09h54

SEOUL, 31 déc. (Yonhap) -- Samsung Electronics a déposé le plus grand nombre de brevets liés aux voitures autonomes en Europe, d'après les données compilées par l'Office européen des brevets (OEB), surpassant de loin les constructeurs automobiles traditionnels.

Les chiffres publiés aujourd'hui indiquent que le nombre de demandes de brevet déposées pour des véhicules à conduite autonome en Europe s'élevait à 3.998 en 2017, soit plus du triple des 922 enregistrées en 2011.

Sur la période 2011-2017, Samsung Electronics en détenait le nombre le plus élevé avec 624, suivi du géant américain de l'informatique Intel Corp. avec 590.

Le fabricant américain de puces Qualcomm Inc. en a détenu 361, suivi par le sud-coréen LG Electronics Inc. avec 348 et la société d'ingénierie allemande Bosch avec 343, ont révélé les données de l'OEB.

Les chiffres montrent que les entreprises des technologies de l'information et de la communication (TIC) ont déployé plus d'efforts pour sécuriser des technologies d'auto-conduite par rapport aux constructeurs automobiles traditionnels.

Parmi les 10 principaux acteurs de la liste, seules trois firmes, Bosch, Toyota Motor Corp. et Continental AG, étaient liées à l'industrie automobile.

L'Europe comptait pour 37,2% des brevets, suivie des Etats-Unis avec 33,7%. La Corée du Sud en a représenté 7%, derrière le Japon avec 13% mais devant la Chine, 3%.

Selon des données distinctes compilées par l'Institut coréen de la propriété intellectuelle (KIIP), Hyundai Motor Co. a déposé le plus grand nombre de brevets liés sur la période 2008-2017 dans le pays (981), suivie de Hyundai Mobis Co., 686, et Mando Corp., 564. LG Electronics et l'Institut de recherche en électronique et télécommunications (ETRI) ont enregistré 293 et 238 brevets respectivement.

Voitures autonomes : Samsung, premier déposeur de brevets en Europe - 1

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page