Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Moon appelle à des mesures de dénucléarisation «plus audacieuses» pour mettre fin aux sanctions

Corée du Nord 10.01.2019 à 13h58

SEOUL, 10 jan. (Yonhap) -- Le président sud-coréen, Moon Jae-in, a souligné ce jeudi la nécessité pour la Corée du Nord d'entreprendre des actions plus concrètes et plus rapides en matière de dénucléarisation, tout en soulignant l'importance des mesures correspondantes prises par la communauté internationale pour accélérer davantage le processus de dénucléarisation.

«Je pense que la Corée du Nord doit prendre des mesures pratiques de dénucléarisation plus audacieuses si elle souhaite résoudre le problème des sanctions internationales, car la question des sanctions internationales dépend de la rapidité du processus de dénucléarisation de la Corée du Nord», a déclaré le président lors d'une conférence de presse donnée à Cheong Wa Dae, le bureau présidentiel.

«Je pense que des mesures correspondantes doivent également être envisagées pour promouvoir davantage le processus de dénucléarisation en Corée du Nord», a déclaré Moon.

Le président Moon Jae-in répond aux questions lors d'une conférence de presse tenue à Cheong Wa Dae, le bureau présidentiel, à Séoul le 10 janvier 2019.

Les remarques de Moon font suite à des mois de débats apparents entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sur qui doit faire quoi en premier.

Pyongyang exigerait des initiatives correspondantes pour les mesures de dénucléarisation déjà entreprises jusqu'à présent, tandis que Washington estime que le Nord doit faire davantage.

Moon a estimé qu'une telle divergence pourrait provenir d'années de méfiance et d'hostilité.

«Je pense que les deux parties sont avisées. La Corée du Nord sait qu'elle doit prendre des mesures plus concrètes en matière de dénucléarisation pour lever les sanctions internationales. Les Etats-Unis voient également le besoin de mesures correspondantes pour encourager la dénucléarisation du Nord», a affirmé le président.

«Cependant, ils demandent à l'autre partie d'agir en premier parce qu'ils ne peuvent pas se faire confiance. Je pense que c'est pourquoi le deuxième sommet américano-nord-coréen a été reporté jusqu'à maintenant», a-t-il ajouté.

Le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se sont rencontrés à Singapour en juin de l'année dernière.

Moon a souligné que le deuxième sommet entre les Etats-Unis et la Corée du Nord devrait être imminent, affirmant que le voyage de Kim en Chine cette semaine pourrait être une indication.

«Je pense que la visite du président Kim en Chine est un signe que le deuxième sommet Corée du Nord-Etats-Unis n'est pas loin. La Chine a continué à jouer un rôle positif dans le processus de dialogue intercoréen, ainsi que dans les pourparlers américano-nord-coréens», a-t-il ajouté.

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page