Go to Contents Go to Navigation

Automobile : Séoul demande une exemption tarifaire aux Etats-Unis

Actualités 11.01.2019 à 18h43

SEJONG, 11 jan. (Yonhap) -- Le ministre des Finances Hong Nam-ki a demandé ce vendredi à ce que la Corée du Sud soit exemptée des droits de douane américains sur les automobiles, exprimant son inquiétude sur une enquête en cours aux Etats-Unis.

Le ministre a lancé cet appel lors de sa rencontre ce vendredi à Séoul avec l'ambassadeur américain en Corée du Sud Harry Harris, selon le ministère des Finances.

Harris a assuré qu'il transmettra à Washington la position de Séoul.

Hong a lancé un appel similaire en décembre pendant une conversation téléphonique avec le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin.

Des droits de douane pourraient être imposés sur les importations d'automobiles sud-coréennes en vertu de la section 232 du Trade Expansion Act pour des raisons de sécurité nationale.

La Corée du Sud a fait des concessions dans le secteur de l'automobile lors de la révision de l'accord de libre-échange avec les Etats-Unis. Malgré tout, le président américain Donald Trump a menacé d'imposer des droits de douanes sur les autos importées.

Selon Wendy Cutler, ancienne responsable américaine qui a négocié l'accord de libre-échange original avec la Corée du Sud en 2007, il est impensable que Trump passe outre la volonté de la Corée du Sud car Séoul a fait des concessions lors de la révision de l'accord et est un allié solide des Etats-Unis.

Les Etats-Unis ont mené 16 enquêtes depuis 1962, principalement sur les importations de pétrole, en vertu de l'article 232 du Trade Expansion Act. La plupart de celles-ci ont déterminé que les importations représentaient peu de menaces pour la sécurité du pays.

Le ministre des Finances Hong Nam-ki serre la main de l'ambassadeur américain en Corée du Sud Harry Harris ce vendredi 11 janvier 2019 à Séoul.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page