Go to Contents Go to Navigation

Début en Suède de discussions Washington-Pyongyang pour leur 2e sommet

Actualités 20.01.2019 à 11h44
Hackholmssund Konferens, situé à environ 50 km au nord de la capitale suédoise, où se déroule actuellement les négociations Washington-Pyongyang.
L'émissaire spécial américain pour la Corée du Nord, Stephen Biegun (à g.), et la vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères, Choe Son-hui. (Photos d'archives Yonhap)
La police suèdoise contrôle l'accès à Hackholmssund Konferens où se déroule les négociations Washington-Pyongyang.

STOCKHOLM, 20 jan. (Yonhap) -- L'émissaire spécial américain pour la Corée du Nord, Stephen Biegun, et la vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères, Choe Son-hui, ont entamé samedi des discussions de travail en Suède pour préparer le deuxième sommet entre leurs dirigeants, ont fait savoir ce dimanche des sources.

Biegun est arrivé à Stockholm samedi après-midi pour des négociations avec la diplomate nord-coréenne à Hackholmssund Konferens, un établissement de villégiature situé à 50 km au nord-ouest de la capitale suédoise et mis à disposition par le gouvernement suédois.

C'est la première fois que Biegun rencontre Choe pour une réunion de travail sur la dénucléarisation depuis son entrée en fonction en août dernier.

Lee Do-hoon, l'envoyé nucléaire sud-coréen, a également atterri vendredi dans ce pays d'Europe du Nord pour participer à d'éventuels pourparlers trilatéraux avec Washington et Pyongyang et jouer un rôle de médiateur dans les négociations de dénucléarisation.

Les trois diplomates tenteront d'aplanir leurs divergences en multipliant leurs rencontres bilatérales ou trilatérales qui se poursuivront pendant quatre jours, jusqu'à mardi prochain, dans cet établissement auquel l'accès est complètement interdit aux journalistes.

Ces discussions de travail font suite à la visite de trois jours à Washington de Kim Yong-chol, vice-président du Comité central du Parti du travail, au cours de laquelle il a rencontré le président américain Donald Trump et convenu d'organiser un deuxième sommet bilatéral vers la fin du mois prochain. Kim s'est également entretenu avec le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo et Biegun.

Les échanges devraient donc se focaliser sur l'ordre du jour du deuxième sommet Corée du Nord-Etats-Unis et de sa logistique.

Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un ont tenu leur premier sommet historique à Singapour en juin dernier et se sont mis d'accord pour œuvrer à la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne en échange de garanties de sécurité de la part des Etats-Unis.

Les négociations de dénucléarisation sont ensuite tombées dans l'impasse. Le Nord continue à appeler à un allègement des sanctions et à des mesures correspondantes américaines pour les mesures de dénucléarisation prises jusqu'à présent comme le démantèlement d'un site d'essais nucléaires. Washington a de son côté déclaré à plusieurs reprises que les sanctions et la pression seraient maintenues jusqu'à ce que la Corée du Nord mette en œuvre des mesures de dénucléarisation sincères, notamment la publication d'un inventaire de ses armes nucléaires.

Des experts ont estimé que Washington et Pyongyang pourraient chercher à faire des concessions pour sortir de l'impasse actuelle.

Certains ont évoqué la possibilité de voir un petit accord global qui pourrait comprendre la fermeture ou le gel des activités du complexe nucléaire de Yongbyon et le démantèlement des missiles balistiques intercontinentaux en contrepartie d'un allègement partiel des sanctions de la part de Washington.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page