Go to Contents Go to Navigation

La nouvelle révolution industrielle offrira l'occasion de devenir un leader mondial, d'après Moon

Science/Tech 24.01.2019 à 11h52
Le président Moon Jae-in prononce un discours le 24 janvier 2019 lors d'une réunion avec des scientifiques et des chercheurs à Daejeon.

SEOUL, 24 jan. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a appelé aujourd'hui à déployer des efforts considérables pour développer de nouvelles technologies scientifiques, affirmant que la quatrième révolution industrielle à venir sera la première occasion pour son pays de finalement prendre la tête à l'échelle mondiale.

Lors d'une réunion avec des scientifiques et des chercheurs à Daejeon, à 160 km au sud de Séoul, le chef de l'Etat a rappelé que la Corée du Sud était seulement capable de produire des radios avec ses propres technologies lorsque les Etats-Unis ont annoncé leur ambitieux projet d'envoyer un homme sur la Lune en 1961.

«Nous ne pouvions pas être sur la même ligne de départ dans la compétition pour les sciences et technologies et nous avons eu du mal à rattraper le monde sans même porter de chaussures», a déclaré le président à la réunion tenue à la Daedeok Science Town.

Pour Moon, le pays aura finalement rejoint le reste du monde lorsqu'il aura lancé le premier service de communication mobile de cinquième génération au monde en mars.

«Maintenant, l'ère de la quatrième révolution industrielle nous attend. Le monde et toute l'humanité ont commencé à courir pour ce nouveau monde», a déclaré le président.

«Nous sommes enfin sur la même ligne de départ. Nous n'avons pas besoin de poursuivre ni d'imiter les autres. Ce que nous imaginons et construisons peut devenir un standard mondial», a-t-il ajouté.

Moon a déclaré que de nouvelles technologies innovantes marqueraient le début.

«La quatrième révolution industrielle est un nouveau défi. Mais cela nous a donné une précieuse chance de devenir un leader au lieu d'un suiveur. L'innovation de la technologie scientifique sera le début de cette aventure», a-t-il affirmé.

Le président a déclaré que l'Etat ferait tout son possible pour soutenir sans ingérence.

Premièrement, le gouvernement cherchera à élargir le marché local des données à environ 30.000 milliards de wons (23,3 milliards d'euros) d'ici 2023 et de porter de trois à six le nombre de centres d'enseignement supérieur dédiés à l'intelligence artificielle avant 2022.

Il étendra également son fonds de recherche et développement dans les sciences fondamentales à 2.500 milliards de wons en 2022, contre 1.700 milliards actuellement.

Le pays s'emploiera notamment à promouvoir une culture de tolérance face aux échecs.

«De nombreuses grandes découvertes en matière de sciences et technologies sont le fruit de recherches imprévues. Nous accepterons les échecs sincères et tirerons les leçons de l'échec», a déclaré le président.

«Le gouvernement cherchera à gérer et contrôler, mais il soutiendra et encouragera les recherches», a-t-il ajouté.

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page