Go to Contents Go to Navigation

Un jour dans l'histoire de la Corée

10 février

1951 -- Plus de 700 villageois sont tués par des soldats à Geochang, dans la province du Gyeongsang du Sud, qui les avaient soupçonnés par erreur de collaborer avec la guérilla nord-coréenne.

1992 -- La Corée du Sud et l'Ukraine établissent des relations diplomatiques.

2005 -- La Corée du Nord dit ne plus vouloir participer aux pourparlers à six portant sur son programme d'armes nucléaires tant que les Etats-Unis n'abandonneront pas leur politique «hostile» à son égard.

2008 -- A Séoul, un incendie détruit Namdaemun, une porte historique située au cœur de la capitale. L'édifice, officiellement appelé Sungnyemun, ou «porte des cérémonies exaltées», était la porte sud de l'ancienne muraille qui entourait Séoul durant la dynastie Joseon (1392-1910). Un homme de 70 ans sera plus tard jugé coupable d'avoir mis le feu au trésor national numéro un du pays et d'avoir causé sa destruction.

2018 -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un demande au président Moon Jae-in de se rendre en Corée du Nord le plus tôt possible pour un sommet intercoréen. L'invitation est transmise oralement par la sœur cadette du dirigeant du régime communiste Kim Yo-jong, qui est arrivée en Corée du Sud avec une délégation venue assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de PyeongChang, lors de la rencontre avec Moon à Cheong Wa Dae.

(FIN)

Accueil Haut de page