Go to Contents Go to Navigation

Séoul et Washington annonceront leur projet d'exercices militaires après le sommet Trump-Kim

Actualités 08.02.2019 à 14h23

SEOUL, 08 fév. (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis ont reporté l'annonce de leurs prochains exercices militaires combinés de printemps au lendemain du deuxième sommet entre Washington et Pyongyang prévu pour la fin du mois, a annoncé aujourd'hui une source gouvernementale.

Si les alliés poursuivent leurs programmes d'entraînement annuel, les préparatifs en cours pour le sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un pourraient en pâtir. Il est également possible que les deux hommes parviennent à un accord afin d'annuler ou de différer les exercices lors de la réunion prévue du 27 au 28 février au Vietnam.

«Les programmes d'exercices pour le premier semestre de cette année devraient être annoncés après le sommet Corée du Nord-Etats-Unis», a déclaré la source à l'agence de presse Yonhap sous couvert d'anonymat. «Mais le plan provisoire pour commencer un exercice de poste de commandement au niveau opérationnel le 4 mars reste inchangé.»

Séoul et Washington ont prévu d'organiser la manœuvre du poste de commandement Key Resolve d'une durée de deux semaines et l'entraînement de terrain Foal Eagle entre mars et avril. Ils ont provisoirement accepté de les renommer compte tenu de l'aversion du Nord envers eux.

Dans la ligne droite de leurs promesses de soutenir la diplomatie en cours en faveur de la paix, les armées des alliés ont cherché à éviter de provoquer Pyongyang lors de leurs principaux exercices, qu'ils dénoncent comme une «répétition d'invasion».

Ils auraient renommé l'exercice Key Resolve «19-1 Exercise», tout en envisageant de rebaptiser Foal Eagle et de le réduire à des manœuvres au niveau du bataillon qui seront menées tout au long de l'année.

Certains observateurs ont déclaré que les alliés pourraient retarder ces deux grands exercices en fonction des résultats de la réunion Trump-Kim.

Le sommet visera à préciser les mesures concrètes prises par le Nord pour la «dénucléarisation complète» de la péninsule convenues par Trump et Kim lors de leur première rencontre à Singapour en juin dernier, ainsi que tout ce que les Etats-Unis peuvent offrir en échange.

L'année dernière, Séoul et Washington ont suspendu une série de manœuvres majeures, notamment l'exercice d'été Ulchi Freedom Guardian (UFG) et l'exercice aérien Vigilant Ace en hiver, bien qu'ils aient poursuivi des manœuvres à plus petite échelle afin de rester prêts au combat.

Séoul et Washington annonceront leur projet d'exercices militaires après le sommet Trump-Kim - 1

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page