Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Séoul sélectionné comme ville candidate pour les JO de 2032

Actualités 11.02.2019 à 20h58

JINCHEON, 11 fév. (Yonhap) -- Séoul a été choisi ce lundi comme ville candidate sud-coréenne pour les Jeux olympiques de 2032, que la Corée du Sud et la Corée du Nord espèrent accueillir conjointement.

Le Comité sportif et olympique coréen (KSOC) a annoncé que Séoul a été préféré à Busan comme ville candidate des Jeux olympiques d'été 2032, lors de son assemblée générale tenue au Centre national d'entraînement à Jincheon, dans la province du Chungcheong du Nord.

Séoul a remporté 34 des 49 votes des membres du KSOC.

Busan, la deuxième ville de Corée du Sud située à 450 km au sud-est de Séoul, a proposé avant le vote que Séoul et Busan deviennent co-candidates, une proposition qui a été rejetée.

La Corée du Sud espère organiser les JO de 2032 avec la Corée du Nord, comme l'ont décidé les deux pays l'année dernière. Les Corées vont soumettre vendredi une lettre d'intention au Comité international olympique (CIO), quand des représentants du sport des deux pays et du CIO vont se rencontrer à Lausanne en Suisse.

La Corée du Nord n'a pas encore annoncé sa ville candidate, bien que Pyongyang sera certainement désigné du fait de ses infrastructures.

La capitale sud-coréenne a accueilli les Jeux olympiques d'été en 1988. Les Jeux olympiques d'hiver ont été organisés l'année dernière à PyeongChang, dans la province du Gangwon. La Corée du Nord n'a jamais accueilli de Jeux olympiques.

Les maires de Séoul et Busan, Park Won-soon et Oh Keo-don, respectivement, ont chacun vanté les avantages de leur ville avant le vote.

Park a mis en avant la proximité de Séoul avec Pyongyang et l'aéroport international d'Incheon et son expérience dans l'organisation de projets de coopération avec Pyongyang.

Park a dit que Séoul cherchera à tenir les cérémonies d'ouverture et de clôture simultanément avec Pyongyang au moyen de la technologie 5G.

Grâce à son expérience acquise lors des JO d'été de 1988 et des infrastructures construites pour cet événement, organiser des Jeux olympiques à Séoul permettrait de réduire les coûts, selon le maire de la capitale.

Séoul estime que le coût s'élèverait à environ 3,8 billions de wons (3,4 milliards de dollars), hors équipements collectifs, rien que pour la Corée du Sud. Séoul et le gouvernement couvriraient chacun 1.100 milliards de wons et le comité d'organisation le reste.

Jusqu'à présent, l'Allemagne, l'Australie, l'Inde et l'Indonésie ont aussi fait part de leur intérêt pour recevoir les JO de 2032. Le CIO présélectionne ordinairement trois villes candidates et désigne la ville hôte sept ans à l'avance, soit en 2025 dans le cas des JO de 2032.

Le maire de Séoul Park Won-soon (à droite) et la vice-présidente du Comité sportif et olympique coréen Kim Young-chae posent avec le document attestant de la désignation de Séoul comme ville candidate pour les JO d'été de 2032, aux côtés de la Corée du Nord, ce lundi 11 février 2019 à Jincheon.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page