Go to Contents Go to Navigation

Plus de la moitié des enfants sud-coréens considèrent le Nord comme un pays partenaire

Actualités 12.02.2019 à 12h00
Le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. (Photo d'archives Yonhap)

SEJONG, 12 fév. (Yonhap) -- La majorité des élèves de l'école élémentaire, du collège et du lycée pensent que la Corée du Nord est un pays avec lequel il faut coopérer, a montré un sondage du ministère de l'Education et du ministère de l'Unification.

Selon l'enquête effectuée auprès de 82.947 élèves de 597 écoles élémentaires, collèges et lycées à travers la nation du 22 octobre au 10 décembre 2018, seulement 5,2% ont répondu que la Corée du Nord est un pays ennemi.

Lors du sondage de 2017, effectué auprès de 91.316 élèves de 548 établissements scolaires, 41% d'entre eux avaient donné la même réponse.

Pas moins de 50,9% ont répondu qu'il faut chercher la coopération avec la Corée du Nord, en hausse par rapport aux 41,3% de l'enquête précédente, et 28,2% ont dit que le Nord est un pays à surveiller.

Sur l'image de la Corée du Nord, la guerre et les affaires militaires ont représenté la plus grande part avec 29,7%.

Un total de 26,7% des enfants interrogés ont répondu la dictature et le personnage comme images du Nord en 2018, contre 49,3% des sondés en 2017, et 24,9% ont dit le même peuple et l'unification, une forte hausse par rapport aux 8,6% de l'année précédente.

Plus de 60% des élèves sondés ont répondu que l'unification est nécessaire et 31,3% ont dit en 2018 que l'unification sera possible dans 6 à 10 ans, tandis que 31,2% avaient prédit en 2017 qu'elle sera réalisable dans plus de 20 ans.

Quelque 73,9% des écoliers ont répondu que l'unification est nécessaire, contre seulement 54,6% des lycéens.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page