Go to Contents Go to Navigation

Moon affirme que le «bac à sable réglementaire» doit tout rendre possible pour les entreprises

Actualités 12.02.2019 à 14h23

SEOUL, 12 fév. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a demandé aujourd'hui au gouvernement de tout permettre aux nouvelles entreprises, à moins que celles-ci ne représentent une menace sérieuse pour la sécurité publique. Cette mesure vise à favoriser la création de nouvelles sociétés qui en retour vont créer des emplois.

L'appel a eu lieu un jour après que le gouvernement a approuvé l'installation de stations de recharge hydrogène pour les véhicules à pile à combustible dans le cadre de son nouveau «bac à sable réglementaire» (regulatory sandbox).

«Le bac à sable réglementaire est un banc d'essai pour une économie innovante. Son but essentiel est de permettre tout d'abord (de nouveaux modèles économiques) à condition qu'ils ne représentent aucune menace pour la vie, la sécurité et la santé des personnes, puis de les réglementer, afin de laisser la possibilité aux entreprises d'expérimenter de nouveaux défis et nouvelles tentatives», a déclaré le président lors d'une réunion hebdomadaire du cabinet à Cheong Wa Dae, le bureau présidentiel.

Le président Moon Jae-in (3e en partant de la g.) s'exprime lors d'une réunion hebdomadaire du cabinet dans son bureau de Cheong Wa Dae, à Séoul le 12 février 2019.

Un bac à sable réglementaire est un terme principalement utilisé dans l'industrie de la technologie financière (fintech). Il fait référence à un mécanisme permettant de développer une réglementation qui s'adapte au rythme rapide de l'innovation.

Moon estime que cela mènera à divers nouveaux modèles commerciaux lorsqu'il sera appliqué à d'autres industries, y compris le secteur manufacturier.

«Il peut autoriser des tests commerciaux (d'un nouveau produit) en l'exonérant de réglementation pendant une période déterminée ou même permettre son lancement sur le marché en offrant une licence temporaire», a précisé le chef de l'Etat, selon des rapports de Cheong Wa Dae.

Moon a cependant noté qu'il pourrait y avoir des problèmes, en particulier lorsque des intérêts divergents s'affrontent.

«Mais nous ne pourrons pas faire un seul pas en avant en restant bloqués dans les débats», a-t-il déclaré.

«En fait, je me sentais triste en regardant les articles approuvés dans le cadre du bac à sable réglementaire car ils montraient que nous avions besoin d'un système spécial appelé le bac à sable réglementaire. En effet, notre pays n'autorisait même pas ces entreprises ou produits», a ajouté le président.

Moon a appelé les ministères à promouvoir activement et à aider les nouveaux modèles d'entreprise, tout en les incitant à réaligner et à se débarrasser de leurs 16.000 instructions, directives et normes excessives ou inutiles.

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page