Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Visite au Nord de leaders religieux et représentants de groupes civiques

National 12.02.2019 à 14h25
Rencontre civile intercoréenne
(LEAD) Visite au Nord de leaders religieux et représentants de groupes civiques - 2

SEOUL/GOSEONG, 12 fév. (Yonhap) -- Un groupe de dirigeants religieux, représentants de groupes civiques et députés a entamé aujourd'hui une visite de deux jours en Corée du Nord pour tenir un événement conjoint de la nouvelle année avec leurs homologues nord-coréens.

La délégation composée de 251 Sud-Coréens a traversé vers 11h la frontière intercoréenne pour se diriger vers le mont Kumgang, situé sur la côte est du Nord.

Font partie de la délégation des leaders des principales religions du pays, de syndicats et de groupes civiques représentant les femmes, la jeunesse et les communautés rurales, ainsi qu'une dizaine de journalistes.

Au cours du séjour de deux jours, ils projettent d'organiser un événement conjoint et des réunions avec leurs homologues nord-coréens. Le deuxième jour, ils comptent regarder ensemble le lever du soleil avant d'effectuer une visite dans un temple.

Ils devraient proposer divers projets de coopération comme des séjours en temple, des séminaires pour enseignants et des échanges entre étudiants dans les domaines du sport et des arts.

Il s'agit du premier événement transfrontalier civique conjoint cette année.

Leur voyage au Nord intervient trois mois après que des responsables du Conseil coréen pour la réconciliation et la coopération (KCRC) se sont rendus au mont Kumgang en novembre dernier pour des événements conjoints destinés à appeler à une mise en œuvre fidèle des accords des sommets intercoréens de l'année dernière.

Par ailleurs, les journalistes accompagnant la délégation n'ont pas été autorisés à emporter des appareils photographiques, ordinateurs portables et autres équipements nécessaires à la couverture de l'événement en raison des sanctions imposées à la Corée du Nord.

Cette interdiction suscite des controverses comme les sanctions affectent même la couverture des événements transfrontaliers.

Un officiel du ministère de l'Unification a indiqué aux journalistes qu'il n'y a pas eu suffisamment de temps pour mener des consultations avec les Etats-Unis en vue d'obtenir une exemption de sanctions pour ces appareils.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page