Go to Contents Go to Navigation

Moon exhorte à renforcer les efforts pour réformer la police et le Parquet

National 15.02.2019 à 15h02
Le président Moon Jae-in prend la parole le vendredi 15 février 2019 à Cheong Wa Dae, lors d'une réunion sur la réforme de la police, du Parquet et du NIS.
Le président Moon Jae-in prend la parole le vendredi 15 février 2019 à Cheong Wa Dae, lors d'une réunion sur la réforme de la police, du Parquet et du NIS.
Le président Moon Jae-in prend la parole le vendredi 15 février 2019 à Cheong Wa Dae, lors d'une réunion sur la réforme de la police, du Parquet et du NIS.

SEOUL, 15 fév. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a réitéré la nécessité de réformer les agences gouvernementales majeures, telles que la police et le Parquet, ce vendredi.

«Si les autorités publiques sont pour la protection de la sécurité publique et les droits humains, tout notre peuple saluera le renforcement des autorités publiques», a déclaré le président à une réunion avec les chefs des organisations gouvernementales les plus puissantes, dont le Service national du renseignement (NIS).

La rencontre, tenue au bureau présidentiel Cheong Wa Dae, a cherché à examiner et discuter les efforts pour réformer les organes puissants qui incluent également le Parquet et la police, un des engagements clés de la campagne électorale de Moon.

Moon a salué les efforts déployés jusqu'à présent, en notant que le NIS est devenu une agence reconnue mondialement après la fermeture volontaire de la branche en charge des affaires locales, qui était utilisée pour interférer dans la politique sous les administrations précédentes.

«Par conséquent, aucun cas de corruption utilisant les autorités gouvernementales n'a été rapporté au NIS, au Parquet ou à la police sous notre gouvernement», a déclaré le chef de l'Etat.

Cependant, le président a dit qu'il est nécessaire de faire plus.

«L'ordre du peuple est clair. Il souhaite une nation sans tromperie ou privilèges spéciaux pour peu de personnes, un pays qui ne permet pas même une petite injustice dans la vie quotidienne», a indiqué Moon lors d'une réunion à laquelle ont également assisté le ministre de la Justice Park Sang-ki, qui est en charge du Parquet, et le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Kim Boo-kyum, en charge de la police nationale.

Réajuster le pouvoir d'investigation entre le Parquet et la police a été un autre grand sujet de la réunion. Moon a dit que ce mouvement aidera à prévenir la corruption et les abus de pouvoir par les deux organes puissants en renforçant le mécanisme de contrôle et d'équilibre entre eux.

Le président a indiqué que réformer les organisations gouvernementales avec force sera également un moyen d'arrêter une pratique corrompue qui remonte au régime colonial japonais (1910-1945).

Durant la colonisation japonaise, le Parquet et la police ont été des organisations qui ont soutenu le régime colonial du Japon, a souligné Moon.

«La police chassait les combattants de l'indépendance, réprimait les activistes de l'indépendance et même surveillait et contrôlait ce que le peuple pensait. La police avait échoué à se réformer même après la libération en reprenant les mêmes agents de police du régime colonial japonais», a dit le chef de l'Etat.

«Réformer le NIS, le Parquet et la police n'est pas une question politique ou dans l'intérêt du gouvernement. C'est une tâche colossale de notre temps qui vise à rétablir correctement les valeurs d'une nation démocratique», a-t-il ajouté.

Le président a également appelé au soutien parlementaire en institutionnalisant les changements envisagés pour limiter ou augmenter le pouvoir des organisations gouvernementales.

«Nous devons nous assurer que le mécanisme de contrôle et d'équilibre entre les organes du pouvoir fonctionne en permanence à travers la législation.»

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page