Go to Contents Go to Navigation

L'enregistreur de données du voyage du Stella Daisy a été repêché

International 18.02.2019 à 14h51
Le cargo sud-coréen Stella Daisy avant son naufrage (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 18 fév. (Yonhap) -- Le bateau de recherche Seabed Constructor a repêché l'enregistreur de données du voyage (VDR) et un pont du cargo sud-coréen Stella Daisy qui a coulé dans l'Atlantique Sud il y a deux ans, a fait savoir ce lundi le ministère des Affaires étrangères.

Cette découverte hier matin (heure locale) est survenue trois jours après qu'un bateau de recherche est arrivé sur le lieu du naufrage jeudi dernier et a entamé l'opération en ayant recours à quatre véhicules sous-marins autonomes.

Le Stella Daisy a sombré dans l'Atlantique Sud, à 3.700 km au large de l'Uruguay, en mars 2017. Les membres de l'équipage, huit Sud-Coréens et 14 Philippins, sont portés disparus.

Le VDR, surnommé «boîte noire des bateaux», pourrait contenir des informations clés pour déterminer la cause exacte de la catastrophe comme l'emplacement du bateau, la direction et la vitesse de navigation, des données de communication et d'autres données sur l'heure du naufrage.

«Si nous analysons les données du VDR, nous pourrons obtenir des informations sur les conditions météorologiques et déterminer si la navigation a été menée correctement et quel genre de communication il y a eu au cours de l'accident», a déclaré aux journalistes un officiel sud-coréen sous couvert d'anonymat.

Il n'a toutefois pas écarté la possibilité d'une destruction du VDR pendant le naufrage et d'une éventuelle corrosion.

En décembre dernier, le gouvernement sud-coréen a signé un contrat avec Ocean Infinity, une société basée dans le Texas qui exploite le Seabed Constructor pour la recherche. L'accord est d'une valeur de 4,8 milliards de wons (4,29 millions de dollars).

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page