Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Kim Jong-un est parti pour Hanoï en train

Actualités 23.02.2019 à 20h42
Des responsables chinois effectuent le 23 février 2019 une inspection à la gare de Pingxiang, près de la frontière avec le Vietnam.

SEOUL, 23 fév. (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un est parti ce samedi pour Hanoï en train pour le sommet avec le président américain Donald Trump, a rapporté l'agence de presse russe Itar-Tass.

Le train de Kim a quitté Pyongyang vers 17h (heure nord-coréenne) et devrait traverser la Chine pour se rendre au Vietnam, a rapporté l'agence russe, citant une source non identifiée.

Kim et Trump tiendront leur deuxième sommet les 27 et 28 février.

Selon le rapport, Hanoï est à 4.500 km de Pyongyang, un trajet qui prendra 48 heures en train.

Plus tôt, le ministère vietnamien des Affaires étrangères a tweeté que Kim effectuerait une «visite amicale officielle» au Vietnam «dans les prochains jours».

Les médias nord-coréens n'ont pas encore rapporté le départ de Kim ni son prochain sommet avec Trump.

Il y a de nombreuses spéculations sur le type de transport que Kim utilisera pour atteindre Hanoï.

Un déplacement à bord d'un avion d'Etat, baptisé «Chammae-1», a été initialement considéré comme l'option la plus plausible mais la possibilité d'un voyage en train a émergé après qu'un haut officiel nord-coréen, actuellement à Hanoï pour préparer le voyage de son dirigeant, s'est rendu dans une gare près de la frontière avec la Chine.

Kim a voyagé à bord d'un avion affrété par la Chine pour son premier sommet avec Trump qui a eu lieu à Singapour en juin dernier. Il est arrivé dans la cité-Etat deux jours avant la rencontre historique.

Un hôtel chinois près de la frontière avec la Corée du Nord a arrêté plus tôt de recevoir des réservations pour ce week-end, suscitant des rumeurs selon lesquelles Kim pourrait se rendre au Vietnam en train pour son deuxième sommet avec Trump.

Lors de leur sommet de juin, Kim et Trump sont convenus d'achever la dénucléarisation de la péninsule coréenne en échange de garanties de sécurité de la part des Etats-Unis.

La semaine prochaine, ils devraient se focaliser sur les mesures de dénucléarisation concrètes nord-coréennes et les mesures correspondantes américaines qui pourraient inclure un allègement des sanctions et une amélioration des relations bilatérales.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page