Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Séoul et Washington se rencontrent pour discuter de la Corée du Nord et des sanctions

National 15.03.2019 à 09h44
(Photomontage)

SEOUL/WASHINGTON, 14 mars (Yonhap) -- Des officiels sud-coréens et américains se sont rencontrés jeudi à Washington pour discuter des moyens de démanteler le programme d'armement nucléaire nord-coréen, y compris à travers les sanctions en cours contre Pyongyang, a fait savoir le département d'Etat américain.

La «réunion de travail» sur la Corée du Nord s'est tenue pour la première fois après le sommet du mois dernier à Hanoï entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, qui s'est terminé sans accord.

Les deux parties «ont partagé les dernières informations afin d'atteindre notre objectif commun, la dénucléarisation définitive et entièrement vérifiée, y compris à travers les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies», a dit Robert Palladino, le porte-parole adjoint du département lors d'un briefing de presse.

Séoul et Washington ont également «réaffirmé leur volonté de poursuivre de manière régulière ces consultations et coordinations en tant que partenaires de l'alliance», a-t-il ajouté.

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a aussi déclaré dans un communiqué de presse publié aujourd'hui que les deux pays ont discuté lors de la réunion de travail de l'ensemble des questions concernant la Corée du Nord et son programme nucléaire dont les moyens de réagir après le deuxième sommet Corée du Nord-Etats-Unis et les relations sud-coréano-américaines et nord-coréano-américaines.

Rhee Dong-yeol, chef du bureau pour le régime de la paix du ministère sud-coréen des Affaires étrangères, et Alex Wong, secrétaire d'Etat adjoint pour la Corée du Nord, étaient présents à cette rencontre.

«Quant à l'envoi des équipements au Nord pour les réunions vidéo entre les familles séparées, les négociations ont abouti, le projet sera bien lancé», a fait savoir une source diplomatique.

En revanche, les discussions sur la visite des entrepreneurs sud-coréens au parc industriel de Kaesong n'ont pas progressé. Le gouvernement sud-coréen ressent la nécessité d'en parler préalablement avec Washington, même si la vérification des installations des usines ne déroge pas aux sanctions de l'ONU, ni à celles des Etats-Unis.

A New York, le représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, Stephen Biegun, a tenu des réunions avec les membres du conseil de sécurité de l'ONU afin de donner un briefing sur le sommet à Hanoï. L'application des sanctions ont aussi fait l'objet de débat, selon Palladino.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page